Passer au contenu principal

Quand le flirt dérape et se transforme en agression sexuelle

Ce pan obscur des relations intimes entre jeunes fait l’objet d’une table ronde en février.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
Helena Karlsson Corbis

Ça commence sur un air de flirt. Puis vient le moment où la jeune femme fait savoir qu’elle ne veut pas avoir une relation sexuelle. En vain. Des spécialistes se penchent sur ce type d’agression à la faveur d’une table ronde organisée en février par le CHUV. Parmi les invités: la docteure Nathalie Romain Glassey, responsable de l’Unité de médecine des violences. «Quand la relation intime entre jeunes dérape, que l’un dit non mais que pour l’autre c’est oui, l’opposition des versions mène régulièrement à une impasse. Il est difficile pour les victimes d’apporter des preuves du non-consentement.» Résultat: elles hésitent à parler, voire se sentent en partie responsables.

L’impasse légale a aussi des conséquences pour les agresseurs, relève la Dre Romain Glassey. «On peut se demander si les jeunes hommes sortent gagnants quand il n’y a pas d’espace pour reconnaître et réparer les violences qu’ils ont commises.» Les participants à l’événement du 6 février veulent réfléchir à d’autres moyens, d’autres modèles. «Je pense à la justice réparatrice, par exemple», indique la spécialiste. Près de 12% des femmes suisses ont fait état, au cours de leur vie, de viols ou tentatives de viol, selon une étude de 2005. «Les violences sexuelles sont largement sous-estimées, rappelle la Dre Romain Glassey. Or il s’agit d’un problème de santé qui a de lourdes répercussions, tant au niveau psychique que physique.»

----------

«Relations intimes entre jeunes: c’est un viol. Est-ce un violeur?» Le 6 février à 18 h à l’auditoire César-Roux (CHUV). Table ronde et projection du téléfilm Un fils, d’Alain Berliner. Entrée libre. Informations: www.chuv.ch/fr/dumsc

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.