Passer au contenu principal

La Fondation Les Oliviers assume l'abandon de l'abstinence

L’institution lausannoise spécialisée dans le traitement de l'alcoolisme a assoupli ses critères d’admission en 2009. Premier bilan.

Depuis cinq ans, les Oliviers n’exigent plus de leurs résidents un taux d’alcool de 0,0%. Ici, un atelier de réinsertion professionnelle de la fondation, au Mont-sur-Lausanne.
Depuis cinq ans, les Oliviers n’exigent plus de leurs résidents un taux d’alcool de 0,0%. Ici, un atelier de réinsertion professionnelle de la fondation, au Mont-sur-Lausanne.
FLORIAN CELLA

«Le virage est négocié. Maintenant, nous devons bétonner la route.» Spécialisée dans le traitement de l’alcoolisme et d’autres dépendances, la Fondation Les Oliviers tire un premier bilan du changement de cap opéré en 2009. Ce bastion de l’abstinence avait alors drastiquement baissé son niveau d’exigence. Finie la contrainte du 0,0% dans le sang.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.