Une des fontaines de la Louve a été détruite

LausanneLe point d’eau, inauguré avec six autres en 1998, a été endommagé au petit matin du 25 novembre.

La fontaine devrait être reconstruite d'ici mars 2019

La fontaine devrait être reconstruite d'ici mars 2019 Image: philippe maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Ouf. Enfin quelqu’un qui s’attaque à ces horribles fontaines! Je dis bravo.» À l’instar de la conseillère communale Graziella Schaller (CPV) sur les réseaux sociaux, les fontaines de la place de la Louve, à Lausanne, suscitent encore, vingt ans après leur installation, des réactions tranchées. Cette fois, c’est la destruction de l’une d’entre elles au petit matin du 25 novembre qui alimente la source des commentaires entre pros et antis.

Il y a cinq fontaines de la sorte sur la place de la Louve. Deux autres se trouvent à la rue de la Louve et sur la place Arlaud. Elles sont l’œuvre de l’architecte genevois Georges Descombes, imaginées à l’occasion de la rénovation de la place en 1998. Leur alignement rappelle le parcours de la rivière qui file sous les pavés. Ces points d’eau – non potable car alimentés directement par la Louve – sont un empilement de cylindres de tuf, une roche d’origine volcanique, chapeautés par une plaque en fonte. Le ruissellement très faible de l’eau sur la roche crée de la mousse, une partie de l’année.

Alors? Acte de vandalisme, usure du temps ou simple accident? «C’est un accident, dévoile Pierre-Antoine Hildbrand, le municipal de la Police. La fontaine a été endommagée par un camion de la Ville.» Plus de dix jours après les faits, un ruban rouge et blanc entoure encore la fontaine.

Quel sera son sort? Patrick Etournaud, chef du Service des routes et de la mobilité: «Nous allons tout prochainement effectuer une dépose complète de la fontaine endommagée et ainsi libérer l’espace. Nous devisons actuellement les coûts de sa remise en état et cherchons les compétences métier utiles à sa reconstruction. Nous avons fort heureusement encore quelques pièces d’origine en tuf à disposition.» (24 heures)

Créé: 05.12.2018, 17h02

Articles en relation

Les fontaines de la Louve rappellent qu’au-dessous coule une rivière

Signé Lausanne Les cylindres mousseux rappellent le parcours de la rivière enterrée Plus...

Le Café Louve déroule ses faïences rondes, son zinc et ses loupiotes à Pépinet

Signé Lausanne Niché à l'angle de la Louve et de la place Pépinet, l'ancien bar à café a rouvert tout en finesse le 29 novembre. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...