Passer au contenu principal

«Ma formation de biologiste m'aidera à diriger l'Université de Lausanne»

L'UNIL propose au Conseil d'Etat de nommer Nouria Hernandez comme rectrice. Interview.

Nouria Hernandez a envisagé pour la première fois d’être rectrice de l’UNIL à la fin du mois d’avril.
Nouria Hernandez a envisagé pour la première fois d’être rectrice de l’UNIL à la fin du mois d’avril.
Florian Cella

«J’aurais dû m’attendre à devoir répondre aux médias…» Ce vendredi, au lendemain de son élection à la tête de l’Université de Lausanne, Nouria Hernandez se débat avec un agenda surchargé par ses activités ordinaires de professeur en biologie. Avec en particulier une soutenance de thèse en génétique moléculaire. Après tout, elle ne succédera effectivement au recteur Dominique Arlettaz que dans une année, en août 2016. Le gouvernement cantonal doit d’ailleurs encore avaliser sa désignation par le Conseil de l’UNIL, qui s’est prononcé en sa faveur par 26 voix sur 39. Deux autres candidats étaient en lice. L’un, Fabien Ohl, provenant des Sciences sociales et politiques. L’autre, Solange Gnernaouti, des Hautes études commerciales. Nouria Hernandez trouve quand même le temps d’expliquer comment elle voit son nouveau rôle.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.