Les infractions ont diminué de 19% dans le canton de Vaud

StatistiquesVaud enregistre le quatrième meilleur résultat de Suisse en terme de baisse de la criminalité.

La conseillère d'Etat Béatrice Métraux a expliqué les statistiques de la criminalité à la presse ce 21 mars 2016.

La conseillère d'Etat Béatrice Métraux a expliqué les statistiques de la criminalité à la presse ce 21 mars 2016. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le canton de Vaud a enregistré en 2015 une nette baisse de la criminalité par rapport à 2014. Les infractions au Code pénal ont reculé de 19%. En matière de cambriolage, la diminution atteint 33% et même 42% à Lausanne.

Avec 19% de baisse, Vaud enregistre le quatrième meilleur résultat de Suisse, en terme de diminution des infractions au Code pénal, a déclaré lundi devant la presse la conseillère d'Etat Béatrice Métraux. Il s'agit de la troisième année de recul consécutif après moins 8% en 2014 et moins 6% en 2013.

Ce résultat est extrêmement satisfaisant, s'est réjouie la cheffe du Département des institutions et de la sécurité. La politique mise en place, basée sur les trois piliers - coordination, prévention et répression- porte ses fruits.

Il existe encore quelques infractions qui doivent faire l'objet d'un suivi important, a-t-elle ajouté. Parmi elles, les violences domestiques, qui ont connu une augmentation de 13% l'an dernier.

Statistiques réjouissantes

En 2015, 74'425 infractions au droit fédéral ont été constatées, un niveau inférieur à celui de 2009, a relevé le commissaire principal Jean-Christophe Sauterel. En ce qui concerne les infractions au Code pénal (-19%), elles se montent 58'343, soit 76 pour mille habitants (96 pour mille en 2014). En comparaison, la moyenne suisse se monte à 59,2 pour mille.

Il est vrai que les statistiques sont réjouissantes, a déclaré Jacques Antenen, commandant de la police vaudoise. Malgré ces résultats qui s'inscrivent dans l'amélioration globale de la situation sécuritaire de la Suisse, Vaud est toujours la cible de délinquants de par sa richesse et sa situation géographique, a-t-il nuancé.

Meilleure visibilité et présence

«Il ne s'agit cependant pas de bouder son plaisir», relève le responsable qui voit plusieurs raisons à ce succès. D'une part, la délinquance itinérante a diminué depuis que l'on séquestre les véhicules en mauvais état à la frontière.

Ensuite, la capacité carcérale s'est améliorée: les malfrats pris en flagrant délit sont arrêtés et mis en détention, notamment dans le cadre de l'opération STRADA de lutte contre le deal, «et ça se dit», souligne-t-il. L'identification ADN, elle, produit des effets sur le long terme.

Les messages de prévention finissent aussi par être entendus par la population. Quant aux effectifs, ils ont augmenté de 25 unités pour la police coordonnée et de 15 pour la police cantonale.

Dès le 1er avril, il sera possible de déposer des e-plaintes, ce qui évitera au citoyen de se déplacer, rappelle M. Antenen. Les postes de police seront ainsi soulagés de l'enregistrement des plaintes.

Lausanne plus la pire

A Lausanne, la situation s'est améliorée avec une baisse de 22,2% des infractions au Code pénal. Ce chiffre n'a jamais été aussi bas depuis 2009, date de l'introduction de la nouvelle méthode de comptage statistique, a relevé Grégoire Junod, municipal en charge de la sécurité.

La ville n'est plus en tête de la criminalité, elle n'aurait d'ailleurs pas dû y être en 2014, en raison de problèmes de statistiques qui n'étaient pas comparables, rappelle-t-il. Aujourd'hui, il y a un rattrapage: Lausanne compte 129 délits par mille habitants, comme Berne (128,8), mais derrière Neuchâtel (156,7) et Genève (155,4) ou encore Bienne (134,6).

Combinées à une accalmie générale de la criminalité en Suisse, les mesures prises depuis 2012 portent leurs fruits, estime Grégoire Junod. Une des baisses les plus spectaculaires concerne les cambriolages, qui ont reculé de 42%. La brigade cambriolage, qui a signé sa première année complète, a notamment élucidé 742 cas et interpellé 151 auteurs.

Maintenir la pression

Pour le procureur général du canton de Vaud Eric Cottier, le résultat de l'année 2015 est extrêmement appréciable: le nombre d'affaires en cours est en baisse, tout comme le nombre de dossiers par procureur. Il est important de maintenir la pression, a-t-il insisté, à l'instar des autres responsables de la sécurité présents. (ats/nxp)

Créé: 21.03.2016, 13h14

Articles en relation

Et les villes les plus violentes de Suisse sont...

Criminalité Si le nombre de cambriolages a fortement diminué en 2015, la violence reste marquée, notamment à Fribourg. Plus...

Baisse record du nombre d'infractions à Zurich

Criminalité Le nombre d'infractions n'a jamais été aussi bas depuis 1980 et l'introduction de statistiques sur la criminalité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.