Passer au contenu principal

«Il y a une forte pression de la Suisse allemande»

Une centaine de chantiers sont encore en activité dans le Canton.

Les ouvriers s’activent toujours sur le site de l’École hôtelière de Lausanne. Il y a déjà eu des mises en quarantaine pour soupçon de coronavirus.
Les ouvriers s’activent toujours sur le site de l’École hôtelière de Lausanne. Il y a déjà eu des mises en quarantaine pour soupçon de coronavirus.
Olivier Vogelsang

«L’Italie vient de décider l’arrêt des industries et des chantiers, mais c’est trop tard. La Suisse ne doit pas répéter la même erreur.» Lors d’un point presse organisé mardi par le syndicat Unia Vaud, Pietro Carobbio, responsable du secteur de la construction, a dénombré une centaine de chantiers encore en activité dans le canton. «Dont la moitié sont de gros chantiers avec différents corps de métier. Il est impossible de respecter les normes d’hygiène édictées par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.