Passer au contenu principal

Il y avait foule à la Proclamation, avant-goût d’un hymne à la terre

La Proclamation officielle de la Fête des Vignerons a attiré plus de 5000 personnes à Vevey, samedi.

Les Cent-Suisses ont produit leur effet aux Galeries du Rivage. La foule s’est écartée sur leur passage.
Les Cent-Suisses ont produit leur effet aux Galeries du Rivage. La foule s’est écartée sur leur passage.
KEYSTONE

Près de 5000 personnes ont pris part samedi à la Proclamation officielle de la Fête des Vignerons, à Vevey. Une partie du public n’a pas pu entrer dans les Galeries du Rivage, pleines à craquer, où s’est principalement tenu l’événement en raison de la pluie. Mais 400 acteurs-figurants, précédés par la Confrérie des Vignerons de Vevey, ont néanmoins défilé entre les arènes et les Galeries du Rivage toutes proches. Parmi eux, le Corps des Cent-Suisses, les Fifres et Tambours de Bâle, les Bourgeons, les Effeuilleuses, des couples de la Noce et de la Saint-Martin et les Enfants ceps. «C’est à honorer le travail de la terre que convie la Fête des Vignerons. À rendre hommage au labeur qui enracine le vigneron à ses ceps et à ses charmus. À vouer culte à la nature», rappelle François Margot, Abbé-président.

L’Harmonie de la Fête a interprété en avant-première quelques extraits musicaux de la future célébration. (Photo: Keystone)
L’Harmonie de la Fête a interprété en avant-première quelques extraits musicaux de la future célébration. (Photo: Keystone)

Emmenée par François Murisier, président du Conseil artistique, cette cérémonie rituelle, première manifestation emblématique de l’esprit de la Fête, a réussi son pari devant un public qui a chaleureusement applaudi le metteur en scène Daniele Finzi Pasca et la costumière Giovanna Buzzi. «Et quand les gens n’applaudissent pas, c’est qu’ils prennent des photos», sourit Stéphane Krebs, commandant des Cent-Suisses. «Chaque génération donne à la Fête sa couleur et son esprit, explique Guillaume Favrod, historien et archiviste de la Confrérie des Vignerons. La célébration qui se profile est résolument tournée vers la nature, l’écologie et la redécouverte de la viticulture.»

----------

A lire:Quarante vaches sont devenues des stars

----------

Des musiciens de l’Harmonie et des chanteurs du Chœur de la Fête ont interprété en avant-première trois chants et quelques extraits musicaux de la future célébration, dont un bien nommé «Hymne à la terre», sur une musique de Valentin Villard et un texte de Blaise Hofmann. L’Ensemble a encore joué la traditionnelle Montferrine et chanté «Les Vendanges».

Des Cent-Suisses en goguette sur la terrasse de la Confrérie, dans le prolongement des arènes.. (Photo: Keystone)
Des Cent-Suisses en goguette sur la terrasse de la Confrérie, dans le prolongement des arènes.. (Photo: Keystone)

«Comme ses devancières, et plus encore, la Fête qui vient va rendre hommage à ceux qui excellent dans l’art de cultiver la vigne en leur offrant la distinction publique», poursuit François Margot.

De son côté, Elina Leimgruber, syndique, souhaite «que les critiques (ndlr: notamment celles émanant des commerçants) cèdent désormais le pas à l’engouement», alors que près de 800 000 personnes sont attendues dans la cité du 18 juillet au 11 août. «Nous nous attelons à recevoir aux mieux nos visiteurs, mais aussi à agir en sorte que nos habitants perçoivent positivement l’événement.» L’élue se réjouit par ailleurs que la prochaine célébration fasse un pas vers l’égalité hommes-femmes - «un important enjeu sociétal» –, avec l’apparition des Cent-Suissesses.

La Proclamation de la Fête des Vignerons est un rituel qui remonte à 1797: «Au début, elle servait vraiment à annoncer la Fête à la population quelques mois auparavant, afin de trouver des figurants et de pouvoir construire les arènes, rappelle Guillaume Favrod. Aujourd’hui, la célébration, qui a pris de l’ampleur, est annoncée dix ans avant. La Proclamation a donc perdu son aspect pratique pour devenir très symbolique.»

Samedi, la Confrérie des Vignerons a fait resurgir une autre tradition en offrant au public 2000 verres vaudois disparus, commémoratifs de surcroît. Ceux qui n’en ont pas eu devront attendreun quart de siècle.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.