La FSF opte pour la liberté de vote sur la RIE III

Réforme de la fiscalitéLa Fédération des sociétés de fonctionnaires vaudois ne donne pas de consignes à ses membres.

Le président du Conseil d'Etat, Pierre-Yves Maillard, et le député Jean-Michel Dolivo ont présenté leurs arguments lors d'un débat contradictoire.

Le président du Conseil d'Etat, Pierre-Yves Maillard, et le député Jean-Michel Dolivo ont présenté leurs arguments lors d'un débat contradictoire. Image: Keystone/Vanessa Cardoso - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils ont choisi de ne pas choisir. Ou plutôt de laisser le choix à leurs membres. Mercredi soir, l’assemblée générale de la Fédération des sociétés de fonctionnaires et des associations du parapublic vaudois (FSF) n’avait qu’un seul objet: la RIE III. L’entité, qui rassemble quelque 11 000 collaborateurs de la fonction publique, allait-elle soutenir le paquet ficelé par le Conseil d’Etat, soumis au vote le 20 mars?

Après un débat entre le conseiller d’Etat Pierre-Yves Maillard, chantre de la réforme, et le député Jean-Michel Dolivo, pour le camp des opposants, la centaine de personnes présentes sont passées au vote. «Entre les avantages indéniables de la feuille de route de l’Etat et les inquiétudes liées aux pertes financières que pourrait engendrer cette réforme, l’équation est compliquée pour la FSF, concède Cyrille Perret, secrétaire général. A 75%, nous avons choisi la liberté de vote. En octobre dernier, nous avions décidé de ne pas rejoindre le comité référendaire, ce qui était un signal fort. Il ne s’agit pas de ne pas vouloir s'engager, mais, avec la décision de mercredi soir, nous tenons notre ligne.»

Créé: 22.02.2016, 17h23

Articles en relation

Lausanne tire son épingle du jeu de la réforme fiscale

RIE III Après avoir tiré la sonnette d’alarme, la municipale des Finances est soulagée par la mesure présentée jeudi par le Canton. Plus...

L’Etat renforce la solidarité des communes avant la RIE III

Finances publiques Le Conseil d’Etat veut accentuer la péréquation intercommunale pour combler les trous de la 3e réforme fiscale des entreprises Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.