Passer au contenu principal

Le futur président de l'EPFL se dit attaché à un service public de qualité

Martin Vetterli met en garde contre l'importation irréfléchie d'idées américaines.

Martin Vetterli, 58?ans, succédera à Patrick Aebischer à la tête de l’EPFL en janvier 2017.
Martin Vetterli, 58?ans, succédera à Patrick Aebischer à la tête de l’EPFL en janvier 2017.
Vanessa Cardoso

En janvier de l’année prochaine, le professeur Martin Vetterli va succéder à Patrick Aebischer à la présidence de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Le nouveau patron est un spécialiste du traitement des signaux, actuel président du Conseil scientifique du Fonds national suisse pour la recherche scientifique, au style plus discret que le bouillant neuroscientifique qui a dirigé la haute école fédérale durant quinze ans. Cela ne l’empêche pas de clairement dire ce qu’il pense.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.