Le futur quartier Aligro City a le feu vert de Chavannes-près-Renens

UrbanismeLe Conseil communal a approuvé le plan permettant la transformation d’un champ en zone d’habitation et de commerce. Recours possible.

Actuellement, Aligro a son siège à l'avenue de la Concorde.

Actuellement, Aligro a son siège à l'avenue de la Concorde. Image: Patrick Martin - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Aujourd’hui, c’est un champ qui se trouve au bord de l’autoroute. Mais cela fait plus de vingt ans que les patrons du supermarché Aligro veulent y installer leur siège. Jeudi soir, le Conseil communal de Chavannes-près-Renens a donné un gros coup de pouce à ce projet, en approuvant le plan de quartier dit «En Dorigny». Il comprendra la création d’un centre commercial souterrain et de plusieurs immeubles devant accueillir à terme entre 1500 et 1800 personnes, selon les chiffres approximatifs fournis par le vice-syndic, Jean-Pierre Rochat.

Aligro a déjà aujourd’hui son siège à Chavannes, dans un autre quartier (avenue de la Concorde). Ce déménagement, attendu de longue date, lui permettrait de regrouper l’ensemble de son magasin sur un seul étage, au lieu de deux actuellement. Et il «tranquilliserait» la Concorde, où de nombreux automobilistes accèdent à ce supermarché de produits en gros.

Oppositions levées

Le parlement chavannois a aussi levé deux oppositions déposées contre le plan de quartier par l’Association Transports et Environnement (ATE) et Pro Natura Vaud. La première portait sur des questions de circulation et d’accès. «Même si la construction de ce quartier aura indéniablement un impact, en raison de ses parkings souterrains et de la présence d’un important supermarché, nous sommes globalement satisfaits des réponses qu’on nous a apportées, commente Valérie Schwaar, secrétaire générale de l’ATE. Nous ne ferons pas recours contre la décision.»

Le ton est différent chez Pro Natura. «Nous ne sommes pas satisfaits, confie Michel Bongard, secrétaire exécutif de la section vaudoise. Il y a au bord du futur quartier un couloir à faune passant sous l’autoroute. Nous voudrions la garantie, au minimum, qu’une solution de remplacement sera mise en place. Mais ce qu’on nous a proposé ne nous convainc pas du tout.» Il ne sait pas encore si son organisation va se lancer dans un recours. Elle ne pourra le faire que lorsque la décision du Conseil communal sera officiellement publiée, ce qui ne se fera pas avant que les autorités cantonales compétentes n’aient donné leur dernier blanc-seing.

Monopoly intercommunal

Avant de présenter le projet à son parlement, la Municipalité a dû se livrer à un jeu de Monopoly intercommunal. En effet, le terrain est actuellement légalement considéré comme une zone agricole, et ne peut donc être transformé en zone à bâtir, dans les deux ans qui viennent, que si un espace équivalent devient non constructible dans le même canton. Chavannes a trouvé la solution et s’est arrangée avec la Commune de Veytaux (lire ici). Cet accord, qui implique aussi le propriétaire du terrain chavannois, la société Aligro, doit encore être approuvé par l’autorité cantonale. (24 heures)

Créé: 22.04.2016, 22h34

Articles en relation

Chavannes-près-Renens reçoit l’aide de Veytaux pour relancer Aligro City

Urbanisme Le premier et seul exemple vaudois de compensation de nouvelle zone à bâtir se joue entre l’Ouest lausannois et la Riviera. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.