Passer au contenu principal

Les futures extensions autoroutières de l’Agglo inquiètent l’ATE

L’association écologiste critique les projets du Plan d’agglomération Lausanne-Morges pour reporter le trafic sur le réseau national.

Un «déluge de voitures». C’est ainsi que l’Association Transports et Environnement (ATE), du moins sa section vaudoise, décrit les effets qu’auront, selon elle, les différents projets autoroutiers inscrits au Plan d’agglomération Lausanne-Morges pour les années à venir. En gros entre 2020 et 2030.

Dans son communiqué, l’ATE Vaud mentionne l’assainissement du goulet d’étranglement de Crissier, où des voies supplémentaires seront créées dans chaque sens, ainsi que les futures nouvelles jonctions d’Ecublens et de Chavannes-près-Renens.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.