La gauche questionne les voyages de Pascal Broulis

DébatEnsemble à Gauche et le PS veulent des éclaircissements à propos de séjours en Russie.

Image: JEAN-BERNARD SIEBER / ARC - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après le débat sur sa domiciliation fiscale, le PLR Pascal Broulis est visé par une nouvelle polémique concernant des voyages en Russie. Un article paru mardi dans le «Tages-Anzeiger» et le «Bund» revient notamment sur un voyage effectué en 2013 par le conseiller d’État chargé des finances vaudoises, en compagnie de Frederik Paulsen. Ce dernier est président du groupe pharmaceutique Ferring, dont le siège est à Saint-Prex, et consul général honoraire de Russie à Lausanne.

Dans l’article en question, Pascal Broulis souligne qu’il s’agissait de voyages privés, durant ses vacances, et qu’il les a payés de sa poche. Il n’aurait toutefois pas donné suite à la demande du journaliste de fournir des factures. Le conseiller d’État n’est pas la seule personnalité politique à avoir pris part à ces voyages. Les quotidiens alémaniques citent l’ancien président du Conseil d’État genevois François Longchamp (PLR) ou la conseillère aux États vaudoise Géraldine Savary (PS).

Débat au Grand Conseil
La nouvelle n’est pas du goût d’Ensemble à Gauche. Dans un texte déposé mardi au Grand Conseil vaudois, le groupe souhaite savoir si l’entreprise de Frederik Paulsen, ou lui-même, a «bénéficié d’exonérations fiscales de la part du canton entre 2006 et 2016». Il tient aussi à savoir si le canton a accordé des facilités et souhaiterait voir les justificatifs des voyages. Ensemble à Gauche s’interroge encore: ces voyages ne sont-ils pas de nature à violer un article pénal sur la corruption?

Dans une autre interpellation, les socialistes cherchent aussi à en savoir plus. Notamment sur les dates des voyages et sur les pratiques en matière de séjour à l’étranger des conseillers d’État, s’agissant des risques de collusion et de conflit d’intérêts. Le PS souhaite également savoir si les séjours communs de Paulsen et Broulis coïncident avec des décisions du Département des finances sur le statut fiscal de la société Ferring ou de Frederik Paulsen lui-même. Et s’ils ont voyagé dans d’autres pays à titre privé.

Paulsen «scandalisé»
Contacté mardi après-midi, Pascal Broulis n’a pour l’heure pas donné suite. Une autre voix s’est toutefois exprimée, fortement, par voie de communiqué. Frederik Paulsen se dit «scandalisé par les accusations et insinuations» de l’article. «Elles portent clairement atteinte à son honneur et à sa réputation.» Il précise avoir participé à des voyages «entre amis» organisés par Éric Hoesli, ancien membre de la direction éditoriale de Tamedia et journaliste spécialiste de la Russie. Les participants s’y joignent à titre privé sur leur temps de vacances et «chacun s’acquitte des frais liés à l’organisation de ces voyages», défend-il.

Enfin, Frederik Paulsen précise qu’il s’est installé en Suisse en 2003 et que les modalités de cette installation privée et professionnelle correspondent aux prescriptions légales vaudoises et suisses. Et de glisser que c’est l’ancien conseiller d’État Charles Favre qui les a supervisées. (ATS/24 heures)

Créé: 26.06.2018, 22h16

Articles en relation

L’expert de l’affaire Broulis réagit au tacle du ministre

Impôts L’ancien juge fribourgeois Hugo Casanova n’a pas apprécié les propos du conseiller d’État. Celui-ci l’a attaqué publiquement, arguant qu’il maîtrisait mal la législation vaudoise Plus...

Faut-il mieux payer le Conseil d’État et biffer ses privilèges?

Conseil d'Etat L’affaire Broulis révèle une pratique légalement douteuse du fisc. Le Conseil d’État promet une remise à plat du système. Plus...

Nouvelles règles fiscales après l’affaire Broulis

Affaire Broulis Le Conseil d’État blanchit son ministre des Finances. Mais l’expert mandaté pointe les déductions dont bénéficient les conseillers d’État et la curiosité limitée des taxateurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...