La gauche radicale veut que les magasins ferment à 18h30 maximum

EconomieEnsemble à Gauche a présenté un projet de loi pour harmoniser les horaires des magasins dans tout le canton. Des exceptions seraient possibles.

«Notre projet est relativement modéré, pour garantir son acceptabilité politique», explique le député Hadrien Buclin (SolidaritéS).

«Notre projet est relativement modéré, pour garantir son acceptabilité politique», explique le député Hadrien Buclin (SolidaritéS). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des commerces qui ferment à 18h30 en semaine et à 17h le samedi et les veilles de jours fériés. C’est l’objectif de la coalition Ensemble à Gauche, qui a présenté lundi le projet de loi qu’elle déposera au Grand Conseil. Son but: harmoniser les horaires d’ouverture des magasins dans tout le canton de Vaud. Les horaires jusqu’à 19h en semaine, comme à Lausanne, voire parfois 20h dans d’autres communes, ne seraient possibles que comme exceptions.

«Notre projet est relativement modéré, pour garantir son acceptabilité politique, explique le député Hadrien Buclin (SolidaritéS). De récents refus d’extension des horaires d’ouverture, comme à Nyon, nous ont motivés, en montrant une certaine préoccupation de la population pour les conditions de travail des employés.»

Quelques exceptions

Le projet de loi propose toutefois une série d’exceptions auxquelles les heures limites ne s’appliqueraient pas forcément: petits commerces familiaux, boulangerie, entreprises de transports, restaurants, stations-services, etc.

Autre idée: que chaque commune puisse décider d’étendre les horaires d’ouverture, mais seulement si le Conseil communal ou le Conseil général a donné son accord et seulement si les syndicats ont été consultés. «La décision du Conseil pourrait alors être attaquée par référendum, ajoute Hadrien Buclin. Un vote du Conseil et une consultation des syndicats amèneraient à une décision prise en toute transparence.»

Outre la défense des employés, l’élu lausannois voit dans ce projet de loi un moyen d’éviter la concurrence entre les communes et de lutter contre la pollution. «On constate que les communes situées autour d’une ville-centre espèrent attirer des clients en rallongeant les horaires à 20h. Mais cela génère du trafic. Rallonger les heures d’ouverture oblige les gens à travailler plus tôt ou plus tard, ou implique toute une chaîne logistique de transports.»

Créé: 03.02.2020, 18h07

Articles en relation

Le TF confirme l'ouverture des magasins jusqu'à 22h

Vente À Vevey, Manor et les commerces qui le souhaitent pourront ouvrir ce vendredi plus tard qu'à l'accoutumée. Plus...

Des petits magasins forcés de fermer le dimanche

La Côte Les enseignes Volg d'Apples, Eclépens et Founex ne pourront plus ouvrir le dernier jour de la semaine. Plus...

Les magasins n’ouvriront pas jusqu’à 19h à Nyon

Référendum La population a refusé l’extension d’une heure le samedi pour les commerces. La qualité de vie du personnel a primé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.