Passer au contenu principal

La gauche s'impatiente sur le dossier des rives du lac

Les socialistes mettent en avant un jugement qui donne raison à ceux qui veulent marcher au bord du lac et demandent à l’Etat d’accélérer.

En juin 2012, l'association Rives publiques avait démonté un portail de propriétaire à Tannay.
En juin 2012, l'association Rives publiques avait démonté un portail de propriétaire à Tannay.
ALAIN ROUECHE/A

Dans le brouhaha général, la socialiste Fabienne Freymond Cantone a développé, lors de la dernière séance du Grand Conseil de 2015, une interpellation sur l’accès aux rives du lac. Son texte dénonce «l’immobilisme» des autorités face à la volonté des propriétaires de garder pour eux les rives qui bordent leurs parcs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.