Genève comptera bientôt un demi-million d'habitants

DémographieLa croissance démographique enregistrée en 2015 dans le canton est surtout en lien avec la migration.

Si la population étrangère a augmenté l'an dernier à Genève, il en a été de même avec la population suisse, qui a progressé grâce aux naturalisations.

Si la population étrangère a augmenté l'an dernier à Genève, il en a été de même avec la population suisse, qui a progressé grâce aux naturalisations. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sauf surprise, le canton de Genève comptera 500'000 habitants d'ici au mois de décembre. En 2015, la population résidente a progressé de 8000 personnes, une des plus fortes croissances depuis les années soixante.

Actuellement, le canton de Genève recense un peu plus de 490'000 habitants. «Nous devrons dépasser le demi-million en 2016», a indiqué mardi le conseiller d'Etat Pierre Maudet. La croissance démographique enregistrée l'an dernier est pour trois quarts le fait du solde migratoire et pour un quart due au solde naturel (naissances et décès).

L'excédent migratoire est dû à l'arrivée de ressortissants étrangers. Au bout du lac, quatre habitants sur 10 sont des étrangers, a fait remarquer Roland Rietschin, directeur de l'office cantonal de la statistique (Ocstat). L'immigration est essentiellement économique.

Le nombre de travailleurs frontaliers a également connu une forte progression en 2015. Presque 100'000 personnes sont titulaires d'un permis frontalier. Ces forces venues de l'étranger et de France voisine sont essentielles à l'économie genevoise. Elles permettent de «faire tourner la boutique», a souligné Pierre Maudet, chef du département de la sécurité et de l'économie.

Record de naturalisations

Si la population étrangère a augmenté l'an dernier à Genève, il en a été de même avec la population suisse, qui a progressé grâce aux naturalisations. Celles-ci n'ont jamais été aussi nombreuses, atteignant le chiffre de 6600. Ce bond s'explique par un rattrapage dû au raccourcissement des procédures.

Anticipant le durcissement des conditions de naturalisation dès 2017, Genève entend promouvoir l'acquisition du passeport à croix blanche cette année auprès des étrangers qui ne pourront plus le demander avec les nouvelles règles. Il s'agit principalement des titulaires du permis B et des internationaux, a noté Pierre Maudet.

Pour le magistrat, l'Etat, en faisant la promotion de la naturalisation, joue son rôle dans la perspective de l'intégration des ressortissants étrangers. Le canton entend aussi renforcer les mesures d'intégration déjà en place, notamment en finançant des cours de français pour les migrants.

(ats/nxp)

Créé: 23.02.2016, 14h44

Articles en relation

En 2050, nous serons près de 10 milliards

Démographie La population mondiale avoisinera les 10 milliards d'habitants en 2050 contre 7,3 milliards en 2015, selon une analyse de l'institut français d'études démographiques (Ined). Plus...

Près de 100'000 habitants en plus l'an dernier en Suisse

Démographie La population a progressé dans tous les cantons, mais huit, dont Fribourg, Genève, Vaud et le Valais, ont dépassé la moyenne. Plus...

Un tiers de la population suisse est issue de la migration

Démographie La population issue de la migration est sensiblement plus jeune que la suisse. L'âge moyen est de 49 ans pour cette dernière contre 44 ans pour l'étrangère. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.