Passer au contenu principal

Les Gens du voyage boudent le canton de Vaud

Les convois ont été moins nombreux cette saison. «La fermeté a porté ses fruits», estime la police cantonale.

Un campement à Allaman, le 3 septembre 2012
Un campement à Allaman, le 3 septembre 2012
Alain Rouèche - A

«Il y a eu quelques campements illicites, mais cela s’est à chaque fois vite réglé», affirme le préfet Etienne Roy, le médiateur du canton. Il a remplacé, fin juin son ancienne collègue, Pierrette Roulet-Grin.

«La fermeté a porté ses fruits. L’année dernière, la police cantonale a encadré des convois jusque vers les aires officielles. Ils ont compris que dans le canton de Vaud, nous étions prêts à utiliser les grands moyens pour les faire partir», déclare Jean-Christophe Sauterel, chargée de communication de la police cantonale.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.