Passer au contenu principal

Gertrude Girard-Montet profite d’un élan féministe

La première femme à avoir siégé à Berne termine 2e. Derrière l’inamovible Jean-Pascal Delamuraz

En la personne de Gertrude Girard-Montet, les femmes ont une représentante qui a le vent en poupe.
En la personne de Gertrude Girard-Montet, les femmes ont une représentante qui a le vent en poupe.
FRANÇOIS GONET

Il ne reste que deux femmes parmi les huit?derniers candidats au titre de personnalité vaudoise des 250?dernières années, mais chacune s’est illustrée à sa manière. Honneur à Gertrude Girard-Montet, qui obtient la 2e?place du classement (avec 172 voix, sur 1517?votes cette semaine). Grande figure du féminisme suisse et première femme à siéger en tant que conseillère nationale, elle a visiblement profité d’un grand élan féminin cette semaine, tant par courrier que sur internet. Elle passe devant Henri Guisan (3e, 150) et Daniel Rossellat (4e, 120), qui ont eu jusqu’ici l’habitude de se disputer cette même 2e?place.

Anne Richard se distingue quant à elle pour une raison plus familiale. Avec Jean-Marc (89?votes), la fratrie Richard persiste dans son tir groupé. Les deux seront encore présents pour le dernier tour et donc candidats à figurer dans le quatuor final! En ce qui concerne la tête du classement, c’est devenu le refrain du samedi depuis quatre?semaines: Jean-Pascal Delamuraz (482?voix) plane haut au-dessus des autres. L’ancien syndic de Lausanne et conseiller fédéral a une nouvelle fois obtenu le tiers du total des voix.

Pour sa part, Marcel Regamey, père fondateur de la Ligue vaudoise, n’en finit plus de surprendre et de se qualifier assez aisément. Il obtient le 6e?rang (87?voix). A contrario, Charles Ferdinand Ramuz, icône vaudoise par excellence, se sauve de justesse, au 8e?rang avec 57 voix. Il grille sur le fil Auguste Piccard, bloqué à 55.

Un mot encore sur quelques perdants du jour. Exit les deux autres femmes (les skieuses Madeleine Berthod et Lise-Marie Morerod, dernières représentantes de la catégorie «Sports»), de même que Claude Nicollier.

Dernière ligne droite!

Chers lecteurs, il vous reste une petite semaine pour faire pencher la balance en faveur de votre poulain. Nous attaquons la dernière semaine pour élire les quatre derniers noms. Pour rappel, ceux-ci seront départagés le 28 juin lors d’une plaidoirie publique au Tribunal de Montbenon, à Lausanne, où un jury de lecteurs élira la personnalité vaudoise la plus marquante de ce quart de millénaire.

Vous aurez aussi l’occasion de voter pour votre favori. Si votre vote correspond au choix du jury, vous participerez au tirage au sort de notre grand concours avec, à la clé, un bon pour un voyage d’une valeur de 5000?francs.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.