Le Grand Conseil veut rester en direct à la télévision

CommunicationMaxTV a arrêté de diffuser les séances du Grand Conseil, dénonçant un manque de soutien des autorités. Sylvie Podio, présidente du parlement, promet des solutions.

Pour Sylvie Podio, la présidente Verte du Grand Conseil, les citoyens doivent pouvoir regarder les séances du parlement. Même ceux qui n'ont pas accès à Internet.

Pour Sylvie Podio, la présidente Verte du Grand Conseil, les citoyens doivent pouvoir regarder les séances du parlement. Même ceux qui n'ont pas accès à Internet. Image: Jonathan Picard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les députés se sont à nouveau fait lâcher par une télévision régionale. Il y a deux ans, c’était la chaîne La Télé qui annonçait qu’elle ne diffuserait plus leur séance du mardi. Rebelote il y a deux semaines: l’yverdonnoise MaxTV – qui avait repris le flambeau de La Télé – a aussi mis fin à la collaboration. Motif: la chaîne regrette le manque de soutien des autorités politiques.

Cela ne veut pas dire que plus aucun Vaudois n’a le plaisir de regarder ses élus en direct. Les débats sont toujours disponibles sur le site www.vd.ch et sur certains téléréseaux, comme à Lausanne et à Renens.

Désormais, le but du Bureau du Grand Conseil, c’est de garantir la plus grande visibilité aux débats des députés. «Je suis confiante et nous en saurons davantage d’ici un mois, explique la Verte Sylvie Podio, présidente du Grand Conseil. Pour moi, les séances du Grand Conseil doivent être accessibles aussi aux gens qui ne sont pas à l’aise avec Internet. Ce qui se passe au Grand Conseil est la représentation du citoyen.»

Mais ce même citoyen est-il vraiment intéressé par ces débats? «Je n’en ai aucune idée, répond Sylvie Podio. Il faudrait demander ça aux gens.»

Selon Johannes Hierl, directeur de MaxTV, le public existerait bel et bien. «Il y a quand même une tranche de population qui regarde le Grand Conseil, explique-t-il. C’est de l’information, mais aussi un feuilleton pour certains.»

Ce n’est donc pas une question d’audience, mais d’absence de soutien de l’Etat qui l’a conduit à cesser sa collaboration. «Dans la négociation, en 2015, il a toujours été clair que le Grand Conseil ne payerait rien, même si nous avons eu des frais, ajoute Johannes Hierl. Mais les députés ne veulent pas nous soutenir financièrement, alors que nous en aurions besoin. Si personne n’est solidaire, pourquoi devrions-nous supporter seuls la diffusion?» Dans la même logique, MaxTV a décidé en septembre de cesser de diffuser les news de sa région. (24 heures)

Créé: 11.10.2017, 17h00

Articles en relation

Maxtv ne diffusera plus les news de sa région

Médias Faute de subventions de la Ville d’Yverdon, la TV du Nord vaudois renonce à couvrir sa région. Plus...

Les séances du Grand Conseil seront diffusées sur maxtv

Vaud Une phase de test sera menée jusqu'à la fin du mois de juin avec la chaîne yverdonnoise. Plus...

Le Grand conseil ne passera plus à La Télé

Clap de fin La chaîne régionale renonce à diffuser les débats en direct. Réactions contrastées des députés, tandis que le bureau a demandé une rencontre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...