Le plus grand écoquartier romand a pris la place des «Ateliers mécaniques»

VeveyPlus d’un millier de personnes de tous horizons habitent sur le lieu même où autant d’ouvriers ont œuvré à la belle époque des ACMV.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jusque dans la première moitié du XXe siècle, Vevey était la première cité industrielle du canton. Il y a trente ans encore, 1200 employés œuvraient derrière la gare CFF dans les Ateliers de Constructions mécaniques (ACMV). Fermé en 1992, le site à la pointe de la technologie, procurant du travail à toute la région et fournissant des entreprises dans le monde entier, a fait sa mue dès 2008.

A la place des ateliers énormes et réputés se dresse maintenant sur cette parcelle de 22 000 m2 un complexe d’habitations moderne et écologique, où vivent 1200 habitants, logés dans 400 appartements. Le nouveau complexe s’appelle Les Moulins de la Veveyse, du nom de la rivière qui borde les immeubles, et constitue le plus grand écoquartier de Suisse romande au label Minergie Plus. Pensé en termes de développement durable, il fonctionne en autonomie énergétique et entend favoriser la mobilité douce.

Comment s’est opérée la transition? «Très rapidement, répond Laurent Ballif, ex-syndic. La Municipalité a vite fait le deuil de l’affectation industrielle du lieu. En 1994, deux ans après la fermeture des ateliers, elle a conçu un nouveau plan d’affection, avant de proposer au Conseil communal de racheter la parcelle au prix de 12 millions de francs. Mais, face à la résistance du corps délibérant, elle a finalement retiré son préavis. C’est dommage, car la Ville aurait pu alors garder la maîtrise sur ce terrain, même si on peut considérer aujourd’hui que le nouveau quartier est une réussite, abritant de surcroît une population bigarrée.»

Après plusieurs projets avortés dans les années 2000 – création d’un centre commercial ou encore d’un pôle de loisirs –, la Banque Cantonale Vaudoise (BCV), propriétaire du terrain, a alors lancé un appel d’offres, auquel ont répondu les grands promoteurs romands. C’est finalement l’homme d’affaires Patrick Delarive qui a acquis la parcelle «pour moins de 20 millions»: «Car j’étais le seul à avoir fait une offre sans condition, précise ce dernier. J’ai pris un risque avec ce projet Minergie Plus, qui, en outre, fait la part belle à la mixité sociale. J’aurais très bien pu ne créer que des PPE. Mais je ne voulais pas d’une ville morte.»

Réalisé au prix de 150 millions de francs, le quartier des Moulins de la Veveyse comprend des appartements de standing à la vente, des logements en location, à loyers modérés, subventionnés, des petits commerces, des classes d’école enfantine et une crèche garderie, répondant à une demande de la Municipalité. Ce dont se félicite Laurent Ballif: «C’est un ensemble qui a répondu aux besoins de rentabilité du promoteur, mais aussi à des besoins publics.»

Halle Inox, dernier vestige

Ultime vestige des ateliers, l’imposante halle Inox, désaffectée depuis des lustres, subira dès cet automne une cure de jouvence: un restaurant, une salle d’exposition, des jardins d’hiver en terrasses et six lofts y seront aménagés.

De l’autre côté de la Veveyse, on ne peut pas passer sous silence que les Jardins Cœur de Ville et leurs 130 logements flambant neufs ont, eux aussi, succédé à une friche industrielle, là même où Henri Nestlé créait, il y a 150 ans, sa fameuse farine lactée. (24 heures)

Créé: 19.07.2016, 10h28

Calepin

Les ACMV ont été fondés en 1842 par Benjamin Roy. Ils fabriquaient des machines agricoles, des roues de moulins, des engins pour percer le tunnel du Gothard (1874), des turbines hydroélectriques, des ponts polaires pour les centrales nucléaires, des réservoirs de méthaniers aux Etats-Unis, des trolleybus ou encore la coiffe de la fusée Ariane. Ils furent fermés en 1992, après avoir compté 1200 employés. Leurs successeurs se nomment Andritz Hydro à Vevey, Bombardier Transports à Villeneuve et APCO Technologies à Aigle.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...