Passer au contenu principal

La grande famille du théâtre a dit adieu à «Gonzalo du lac»

La foule a rendu hommage lundi au directeur de Vidy dans la cour de «son théâtre» et devant un lac agité

Léon Francioli et Daniel Bourquin ont rendu hommage en musique à l'âme de Vidy.
Léon Francioli et Daniel Bourquin ont rendu hommage en musique à l'âme de Vidy.
Patrick Martin
La dépouille de René Gonzalez, autoproclamé «Gonzalo du lac», a été portée jusqu'à la tente, où l'attendaient une multitude de fleurs colorées.
La dépouille de René Gonzalez, autoproclamé «Gonzalo du lac», a été portée jusqu'à la tente, où l'attendaient une multitude de fleurs colorées.
Patrick Martin
Patrick Martin
1 / 18

«J’espère que de l’autre côté du miroir, je le retrouverai.» Poignants adieux que ceux adressés hier à René Gonzalez par Jules Hox, cuisinier de Vidy. Ce sont vingt et un?ans de complicité qui sont revenus à la mémoire de l’ami ému, déjà présent au bord de l’eau en 1990, à l’arrivée à Lausanne de René Gonzalez. «Il a fait plus que transmettre du bonheur. Il était une personne magnifique, qui se préoccupait des artistes, mais aussi de toute son équipe.» Dans la foule venue rendre hommage à René Gonzalez, décédé mercredi dernier à 69?ans des suites d’un cancer, les bras se serrent, les yeux se mouillent.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.