Passer au contenu principal

Sa grève de la faim ravive la crise au sein de l'Eglise réformée

Le ministre licencié Daniel Fatzer entend dénoncer des méthodes choquantes de gestion du personnel. Malaise chez les pasteurs.

Remercié par l'EERV, le pasteur Daniel Fatzer a entamé jeudi une grève de la faim à Saint-Laurent.
Remercié par l'EERV, le pasteur Daniel Fatzer a entamé jeudi une grève de la faim à Saint-Laurent.
Florian Cella

Gréviste de la faim depuis jeudi, Daniel Fatzer est scandalisé par son licenciement de l’Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV). Le ministre occupe jour et nuit l’église Saint-Laurent, à Lausanne, où il officiait depuis 2011 en usant de méthodes pastorales parfois décoiffantes. «Je ne bougerai pas tant que je n’aurai pas obtenu ma réintégration sans condition», dit-il. Il demande en outre «la création urgente d’un conseil de sages». Cette situation a provoqué des interpellations au Synode (lire ci-contre).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.