Passer au contenu principal

Les gymnasiens vaudois convergent à Renens

Attendu depuis plus de 20 ans par l’Ouest lausannois, le Gymnase de Renens ouvre avec un an d’avance pour contenir le boom du nombre d’élèves dans le canton.

Cadeau de bienvenueLes nouveaux élèves du Gymnase de Renens ont tous reçu un sweat-shirt aux couleurs de l’établissement.
Cadeau de bienvenueLes nouveaux élèves du Gymnase de Renens ont tous reçu un sweat-shirt aux couleurs de l’établissement.
Patrick Martin

Tout un symbole. Hier, le nouveau Gymnase de Renens ouvrait ses portes à ses tout premiers élèves. Et il est à l’image de sa ville d’élection: tout à la fois flambant neuf, encore en travaux et entouré de chantiers, posé au milieu d’une zone industrielle en pleine renaissance.

GYRE de son petit nom, aussi abrégé CEOL, pour Centre d’enseignement post-obligatoire de l’Ouest lausannois, l’établissement est officiellement le onzième gymnase vaudois. Ce qui n’allonge pas vraiment la liste, puisqu’il fusionne avec celui de Provence, inauguré en 2010 déjà. C’est donc sur deux sites distincts, un sur Renens et un sur Lausanne, que le CEOL accueillera cette année un effectif d’environ 1200 élèves, dont 750 dans les nouveaux locaux. Une rentrée partielle, puisque le site de Renens finira de se remplir l’an prochain seulement, pour accueillir 450 gymnasiens de plus.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.