Passer au contenu principal

Les hautes écoles vaudoises lancent la «business school» du futur

L’UNIL, l’EPFL et l’IMD s’allient pour créer un centre où seront formés les cadres de demain. Mission principale: faire entrer le management dans l’ère de la durabilité.

Martin Vetterli, président de l'EPFL, Nouria Hernandez, rectrice de l'UNIL, et Jean-François Manzoni, président de l’IMD.
Martin Vetterli, président de l'EPFL, Nouria Hernandez, rectrice de l'UNIL, et Jean-François Manzoni, président de l’IMD.
DR

Les hautes écoles vaudoises rêvent que les dirigeants de demain soient formés et sensibles aux défis de la durabilité, de l’éthique et de la responsabilité sociale. Pour dépasser le stade du vœu pieux et concrétiser cet ambitieux projet, l’Université de Lausanne, l’EPFL et la Haute École de management (IMD) annoncent la création d’un centre de compétences unique, une école de management un peu à part: The Enterprise for Society Center (E4S).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.