L’«Helvétie» pourrait bientôt retrouver le quai d’Ouchy

CGNLe départ du bateau à vapeur a laissé un trou béant, que le Beau-Rivage Palace et le CIO aimeraient combler sans trop attendre.

Maurice Decoppet et son équipe se battent depuis 2002 pour la sauvegarde de la flotte Belle Epoque de la CGN, huit bateaux au total.

Maurice Decoppet et son équipe se battent depuis 2002 pour la sauvegarde de la flotte Belle Epoque de la CGN, huit bateaux au total. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En toute discrétion, à l’aide d’un petit remorqueur, l’ Helvétie s’en est retourné au chantier naval de la CGN le lundi 2 novembre dernier. L’un des plus majestueux bateaux à vapeur du Léman aura été amarré quatre ans le long du quai d’Ouchy, où il aura successivement accueilli, à l’abri d’une digue construite pour l’occasion, le Musée olympique temporaire de 2012 à 2013, puis l’exposition consacrée, en 2015, aux cent ans de présence du Comité international olympique (CIO) à Lausanne.

Le départ de l’Helvétie, l’un des plus grands bateaux salons construits en Suisse, a laissé un trou béant devant un Musée olympique désormais rénové, ce qui n’a pas manqué de surprendre, voire d’inquiéter, les promeneurs et les habitants du quartier. Leurs craintes sont justifiées: le vapeur occupe aujourd’hui une place le long de la digue extérieure du chantier, là où il a croupi pendant neuf ans, de 2002 à 2011, après son départ forcé à la retraite (lire ci-contre).

«Il y a comme un vide, une absence»

«Pour des raisons financières, la rénovation générale de l’Helvétie ne pourra intervenir qu’après 2025, explique Maurice Decoppet, président de l’Association des amis des bateaux à vapeur du Léman (ABVL). En effet, la priorité d’une remise en état a été donnée au Rhône puis au Simplon, du fait que leurs machines à vapeur d’origine sont toujours en service, contrairement à celles de l’Helvétie.» Aux yeux de l’ancien commandant de bord de Swissair, abandonner à nouveau le bateau à son sort pendant dix ans est impensable: «Inoccupé, à l’extérieur de l’espace clôturé du chantier, il se détériorerait très vite, précise Maurice Decoppet, alors qu’il a été classé monument historique par le Conseil d’Etat en 2011, tout comme les sept autres unités Belle Epoque de la CGN.»

La digue désormais déserte a également heurté le sens esthétique d’un voisin direct, amoureux du Léman et de ses particularités. François Dussart, directeur général du Beau-Rivage Palace, ne s’en cache pas: pour lui, en attendant son indispensable rénovation, la place de l’Helvétie est devant le CIO, le long du quai d’Ouchy, à proximité de son hôtel. «Il est fait pour être là, c’est indiscutable. Pour les visiteurs du Musée olympique, pour les touristes que j’accueille, le spectacle était magnifique, dit-il. Sans le bateau, il y a comme un vide, une absence.»

Postulat au Conseil

L’hôtelier s’est donc assis à une table en compagnie de Christoph de Kepper, directeur du CIO, et de Luc-Antoine Baehni, directeur général de la CGN, et les trois hommes sont tombés d’accord pour entreprendre les démarches nécessaires au retour du bateau devant le musée. «Le CIO et le Beau-Rivage, notamment, pourraient utiliser le bateau comme un salon pour des événements ponctuels, précise François Dussart. Quant à la CGN, elle voit notre initiative d’un très bon œil, puisque son bateau ne serait plus à l’abandon.»

Le président de l’ABVL, qui est aussi celui de CGN Belle Epoque SA, croit dur comme fer à la réussite du projet. «Nous espérons obtenir que la digue ne soit pas démontée avant la fin de l’an prochain, souligne Maurice Decoppet. Il nous faut désormais convaincre les autorités de permettre la réinstallation du vapeur.»

C’est en ce sens que le conseiller communal PLR Jean-Daniel Henchoz, déjà auteur d’un postulat en faveur de l’ Helvétie en mars dernier, interpellera mardi soir la Municipalité de Lausanne: «Je n’ai pas l’intention de prendre des pincettes pour expliquer que nous n’avons pas le droit de laisser mourir un tel joyau le long des docks de la CGN.»

Créé: 23.11.2015, 10h37

Un Musée olympique provisoire

L’Helvétie est inauguré le 21 août 1926. Construit par Sulzer Frères à Winterthour, comme son sister-ship le Simplon, lancé en 1920, il dispose d’une machine à vapeur révolutionnaire, plus économique: trois cylindres au lieu de deux, avec flux continu et graissage automatique sous capots.

Pour la première fois de son histoire, la CGN dépense plus de 1 million pour se l’offrir, 1 070 000 francs très exactement. Long de 78,5 mètres et pouvant à l’origine accueillir 1400 personnes, il assure pendant quelques années le service «express» au départ du Bouveret, avant d’être affecté, après la guerre, aux croisières dansantes des samedis soir.

En 1974, l’état de ses chaudières impose l’arrêt du bateau. Le conseil d’administration de la CGN décide de le transformer en unité diesel-électrique et, pour la première fois, de faire appel aux dons privés. Il faut 1,5 million, mais la compagnie récolte à peine plus de 500 000 francs. Elle se rabat alors sur le marché de l’occasion, dénichant les moteurs d’un remorqueur danubien, le Goliath, qui venait d’être désarmé. Mauvaise pioche: si l’Helvétie est apte à la navigation dès l’été 1977, juste à temps pour la Fête des Vignerons, les pannes s’accumulent et son système électrique devient dangereux.

Mis hors service en 2002, il passera neuf ans au chantier naval de la CGN avant de servir de Musée olympique provisoire. Son sort, incertain pendant plusieurs années, a été le déclencheur de la création de l’Association des amis des bateaux à vapeur du Léman.

Articles en relation

Pas de scénario «Titanic» à la CGN

Sécurité Un document français assure qu’une catastrophe pourrait arriver en hiver sur le Léman, en cas de naufrage d’un bateau de la CGN. Cette dernière dément. Plus...

«Un capitaine doit être vigilant chaque seconde»

Navigation GPS, pilote automatique, radar: trop facile de piloter un Belle-Epoque? Explications à la veille de la parade de la CGN à Rolle. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.