Hop! Hop! Un petit marathon avant de présider le Grand Conseil

ExploitGregory Devaud a couru 42 kilomètres depuis sa maison d'Aigle jusqu'au Château de Lausanne avant de monter au perchoir pour la dernière fois comme président.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Applaudissements! Monsieur le président du Grand Conseil arrive en courant sur la Place du Marché de Vevey, vers 6h45. Il transpire, les cuisses le«tirent un peu». Il se verse une bouteille d'eau sur la tête. «On vient de faire 23 kilomètres en deux heures, tout va bien... on devrait arriver à Lausanne pour ouvrir la séance du Grand Conseil à 9h30.»

Gregory Devaud (33 ans) a décidé de se faire un marathon pour marquer le coup de sa dernière présidence du Grand Conseil, ce mardi. Il est parti de chez lui, à Aigle, à 4h40 pour rallier Lausanne à la course, longeant le Léman, direction Saint-Saphorin, Cully, Lutry.

Un exploit tout à fait dans les cordes du député PLR, ancien champion suisse et champion d'Europe de cyclisme sur piste. Depuis qu'il a arrêté la compétition, il court plusieurs dizaines de kilomètres par semaine et s'est mis au marathon.

Ce mardi matin, il est suivi par une petite équipe de coureurs: quelques politiques et des amis. Certains à la course, d'autres à vélo. Une caravane de deux minibus et une remorque suivent le petit groupe.

Début de carrière en baskets

Parmi les valeureux, on reconnaît Aurélien Clerc (PLR) d'Aigle, ancien coureur cycliste et député nouvellement élu. «Grâce à Gregory, je commence ma carrière politique cantonale par un marathon.»

Deux autres PLR d'Aigle, Nicolas Croci-Torci (PLR) et Fabrice Cottier, également marathoniens, ont aussi mis les baskets pour suivre Gregory Devaud. «Les Français connaissent le mouvement En marche, les PLR d'Aigle vont bientôt créer le mouvement En courant», lance quelqu'un.

Le cliché des «kilos en trop»

«C'est original, c'est bien le premier président qui fait ça pour terminer son année de présidence», admire Igor Santucci, secrétaire général du Parlement. «Cela tord le cou à ce cliché des élus qui achèvent leur année de présidence avec quelques kilos en trop. Il faut avoir une sacrée discipline pour tenir bon face aux sollicitations.»

Très sportif lui-même, Igor Santucci a décidé de rejoindre le groupe pour les vingt derniers kilomètres entre Vevey et la capitale. Les députés Manuel Donzé (PDC), de Lausanne, et Serge Melly (Vaud Libre), de l'arrondissement de Nyon, se lancent aussi dans ce semi-marathon.

Un président «défoncé»

«Gregory Devaud est costaud», admire Manuel Donzé: «Il va devoir présider une séance aujourd'hui et quelques heures après un marathon on est généralement défoncé, on s'endort facilement. Je lui souhaite bon courage.»

Le vigneron Alexandre Favre suit le groupe de marathoniens avec un camionnette et distribue des bananes, de l'eau, des boissons énergétiques. «Pour une fois que ce n'est pas du vin», sourit-il.

Lausanne. Il est 9h36. Gregory Devaud, un peu rouge, est assis en costard à sa place de président du Grand Conseil. Il ouvre la séance. «Mesdames et messieurs les députés...» Pari réussi. Mais journée va être longue...

Créé: 20.06.2017, 09h52

Les comptes 2016

Sans surprise, le Grand Conseil a approuvé le rapport de la commission chargée de contrôler les comptes de fonctionnement et d’investissement de l’Etat de Vaud pour l’année 2016. Ceux-ci sont excédentaires de 186 millions. Seuls les quatre députés d’Ensemble à Gauche les ont refusés. Les roses-verts se sont félicités de la bonne santé financière du Canton. Le PLR et l’UDC ont exprimé leur inquiétude par rapport à l’augmentation de la facture sociale. R.B.

Le prix du lait

Toto Morand, ex-candidat au Conseil d’Etat, a remis une pétition au président du Grand Conseil. Le texte qui a recueilli 5013 signatures demande au gouvernement qu’il agisse «pour que dès 2018, tous les commerces vaudois vendant du lait donnent la possibilité aux consommateurs d’acheter du lait équitable payé 1 franc le litre aux producteurs vaudois.» R.B.

«Vortex»

Le Grand Conseil a accepté à l’unanimité un projet de décret autorisant le Conseil d’Etat à vendre à la Caisse de pension de l’Etat de Vaud une surface de 30'447 m2 pour y réaliser le projet «Vortex». Un complexe qui doit accueillir les participants des Jeux olympiques de la jeunesse en 2020. La transaction s’élève à 20 millions. R.B.

Articles en relation

Une vigne, des cerisiers et des salades pour le Parlement

Lausanne Les autorités ont inauguré 157 plants de chasselas sous le nouveau bâtiment du Parlement. Il a fallu mettre à l’enquête et replanter des arbres. Plus...

Précoce et déjà couvert de lauriers

Portrait Grégory Devaud, municipal et député. Plus...

«Le Conseil d’Etat ne doit pas devenir une tour d’ivoire»

Politique Grégory Devaud est le nouveau président du parlement cantonal. Cet agriculteur devra canaliser les éclats de voix des députés en année électorale. Plus...

Le PLR survole le district d’Aigle

GRAND CONSEIL Le syndic d’Aigle Frédéric Borloz, son municipal Grégory Devaud et Philippe Grobéty, syndic d’Ormont-Dessus, sont très nettement réélus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.