L'Hôtel des Patients cherche... des patients

InfrastructuresLes lits réservés au CHUV peinent à se remplir. L’hôpital repense l’utilisation du lieu.

Visite en vidéo de l'Hôtel des Patients lors de l'inauguration. Fruit d'un partenariat public-privé, l'établissement trois étoiles a ouvert fin 2016 en face du CHUV.
Vidéo: VANESSA CARDOSO - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les lits dévolus au CHUV au sein de l’Hôtel des Patients sont souvent pour moitié vides. La moyenne trimestrielle d’occupation la plus haute depuis l’inauguration de l’établissement est celle de ce début d’année, avec 36 places par jour sur 73.

L’hôtel lausannois trois étoiles, qui accueille à la fois des malades et des clients classiques, a ouvert ses portes en grande pompe fin 2016 en face du CHUV. L’ambition: libérer des places en transférant les personnes hospitalisées qui n’ont pas besoin d’un plateau technique pointu.

Reliva a encaissé 7 millions

Le partenariat public-privé conclu entre le CHUV et la société exploitante, Reliva, stipule que si l’hôpital ne remplit pas 70% des lits qui lui sont dévolus, il doit passer à la caisse (à hauteur de 200 francs par lit vide, par jour). Total de la facture pour les années 2016, 2017 et 2018: 7,4 millions de francs versés à Reliva.

Depuis l’ouverture, aucune des moyennes trimestrielles d’occupation ne franchit la fameuse barre des 70%. «C’est arrivé, par pics», assure Pierre-François Leyvraz, directeur du CHUV. Il pondère les sommes payées à Reliva: «Le coût d’un lit d’hôpital occupé est en moyenne de 600 francs par jour, contre 300 francs à l’Hôpital des Patients. On fait donc des économies quand des patients y sont admis.» Un total de 5,4 millions de francs économisés entre 2016 et 2018, annonce-t-il. Auxquels s’ajoutent les gains du loyer versé par Reliva et la participation aux bénéfices (0,95 million). «Le déficit, depuis la mise en service, est donc d’un peu plus de 1 million.»

D’autres besoins

Le CHUV ambitionnait d’afficher complet après une année. Que s’est-il passé? «Le transfert a bien fonctionné pour tout ce qui était oncologie et obstétrique. Ça a été plus difficile pour les autres disciplines de leur faire franchir le pas. Il y a une autre explication. Quand on a réfléchi au concept, en 2010, on vivait une période d’engorgement chronique. Nous avons pris des mesures internes pour fluidifier la prise en charge. Ces programmes ont été rapidement efficaces.» La durée moyenne de séjour en médecine a baissé de 15%. «Les choses ont donc changé depuis la conception de départ. L’Hôtel des Patients, initialement conçu pour diminuer l’engorgement, a pu satisfaire d’autres besoins.»

Un plan de bataille vise à faire grimper l’occupation. Le nombre de lits dédiés aux femmes admises à la maternité passera de 12 à 18 cette année, puis à 30. Les six lits du Centre du sommeil vont être transférés à l’Hôpital des Patients. À cela s’ajoutent quatre lits pour la prise en charge de la douleur. Le CHUV prospecte même en dehors de l’hôpital. Cinq chambres sont désormais réservées pour des bénéficiaires de l’aide sociale, surtout des femmes seules avec enfants.

Montée en puissance

«Tous ces programmes sont en place et vont monter en puissance, indique le directeur du CHUV. Oui, on a un déficit. Mais je pense qu’en 2019 on aura un budget à l’équilibre, voire un bénéfice. Au-delà de 29 lits occupés en moyenne, l’hôpital fait un bénéfice.»

Les besoins ont changé, la stratégie aussi. Était-ce vraiment utile de construire cet Hôtel des Patients? «S’il fallait le refaire, je le referais, répond Pierre-François Leyvraz. La fréquentation de la maternité ne cesse d’augmenter alors qu’elle ne peut pas s’étendre. Et ce lieu va nous être très utile pour d’autres utilisations comme le Centre du sommeil, le traitement complexe de la douleur ou la possibilité de suivre des patients opérés en ambulatoire, en cas de besoin. Cet hôtel est une soupape de sécurité qui va nous permettre de ne pas augmenter sans cesse le nombre de lits sur la cité hospitalière, voire de les diminuer.» Il ajoute qu’«en termes de satisfaction des patients les résultats sont excellents.»

Rappelons que c’est Retraites Populaires qui a financé l’Hôtel des Patients à hauteur de 33 millions de francs, sur la base d’un droit de superficie accordé par l’État de Vaud. (24 Heures)

Créé: 14.04.2019, 18h02

36



Sur un total de 73 lits, il s’agit du nombre de places occupées par jour au premier trimestre 2019.

Articles en relation

Un péclotant partenariat du CHUV est épinglé

Cour des comptes Créé en 2014, le Centre de chirurgie ambulatoire du CHUV, exploité par la société MV Santé, est sous-utilisé, pointe un audit. Plus...

Les mamans migrent à l'Hôtel des Patients

Santé La Maternité du CHUV transfère 20 à 25% de ses journées dans le nouvel établissement, ouvert juste en face Plus...

[VIDEO] Les patients du CHUV ont leur hôtel trois étoiles

Lausanne Video Le premier Hôtel des Patients de Suisse vient d'ouvrir à côté de l'hôpital. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.