Un hôtel trois étoiles logera les patients du CHUV

SantéL’hôtel déchargera l’hôpital en récupérant certains patients autonomes. Une première en Suisse.

Le premier Hôtel des Patients du pays s’étendra au début de l’avenue de la Sallaz. Les deux bâtiments compteront 114 chambres, dont 105 réservées aux malades en fin ou début de séjour.

Le premier Hôtel des Patients du pays s’étendra au début de l’avenue de la Sallaz. Les deux bâtiments compteront 114 chambres, dont 105 réservées aux malades en fin ou début de séjour. Image: IMAGE DE SYNTHESE B+W ARCHITECTURE SA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La première pierre du premier Hôtel des Patients du pays a été posée lundi à Lausanne, à quelques mètres du CHUV (Centre hospitalier universitaire vaudois). Prévue à l’automne 2016, l’ouverture de cet établissement est le fruit d’un partenariat entre l’hôpital universitaire vaudois, Retraites Populaires et la société privée zurichoise Reliva Patientenhotel SA.

Sur les 114 chambres, 105 seront réservées aux personnes hospitalisées qui ne peuvent pas regagner leur domicile mais ne nécessitent pas l’infrastructure d’un hôpital universitaire. «Se préparer à une intervention chirurgicale dans un cadre médicalisé aux standards hôteliers, bénéficier d’un lieu de transition postopératoire avant un retour à domicile, séjourner à l’hôpital avec son conjoint, partager une chambre familiale après une naissance… Tous ces progrès deviendront la norme», annonce le patron du CHUV, Pierre-François Leyvraz.

Les séjours seront remboursés par l’assurance de base. L’établissement permettra aussi d’héberger, à leurs frais, les proches des malades hospitalisés ou encore des patients qui se déplacent de loin pour recevoir des soins ambulatoires.

Libérer des places

Les chambres ne sont pas médicalisées; consultations et contrôles se dérouleront dans une partie bien définie du bâtiment. Ils seront assurés par le personnel soignant du CHUV, présent jour et nuit. Un bracelet d’alarme et de géolocalisation au poignet des patients permettra aux infirmiers d’intervenir à tout moment.

Retraites Populaires finance la construction de l’hôtel à hauteur de 33 millions de francs. La régie loue les locaux à un exploitant spécialisé dans l’hôtellerie sanitaire: Reliva Patientenhotel SA. Le montant de la location reste confidentiel; le contrat de bail court sur 35 ans.

Economie

Ce qui est sûr, c’est que le coût d’un malade en fin de séjour dans une structure h ôtelière médicalisée est bien moindre qu’à l’hôpital (325 francs par jour, contre 600 francs environ au CHUV). «Cet argent que nous allons économiser d’un côté, nous en avons besoin de l’autre pour renforcer une prise en charge plus lourde, explique Philipp Müller, directeur administratif et financier du CHUV.

L’effet global sera donc neutre.» Le véritable intérêt de cet hôtel est de libérer des places en soins aigus dans un hôpital chroniquement surchargé: une soixantaine de lits par année, soit l’équivalent de 3000 à 5000 malades.

«On commence à voir la fin de cette période d’intense saturation, se réjouit Pierre-Yves Maillard, chef du Département de la santé et de l’action sociale. Il y aura encore un hiver difficile mais nous pouvons espérer que l’hiver 2017 se fera dans des conditions moins tendues.»

Le personnel hôtelier rémunéré par Reliva SA sera soumis à la convention collective de travail du secteur sanitaire parapublic. «Il sera aussi bien protégé que celui de l’hôpital», assure Pierre-Yves Maillard.

Un concept en vogue

Après son Centre de chirurgie ambulatoire exploité par la société MV Santé, c’est la seconde fois que le CHUV signe un partenariat public-privé. «C’est une solution parfaitement ad hoc pour ce projet particulier, inédit et novateur, réagit Pierre-Yves Maillard. Le CHUV n’est pas le plus qualifié pour gouverner un hôtel et ce type de partenariat permet aussi une rapidité d’exécution décisive.»

Le concept des hôtels de soins est courant en Angleterre et dans les pays nordiques, et s’étend en Allemagne. Un projet similaire pourrait voir le jour prochainement à Saint-Prex. (24 heures)

Créé: 22.06.2015, 21h15

Articles en relation

Le CHUV veut réunir sur un seul site la psychiatrie ambulatoire

Montagny-près-Yverdon Un bâtiment à construire près de la zone En Chamard pourrait regrouper toutes les unités psychiatriques de jour dispersées à Yverdon. Plus...

Un patient psychiatrique rendait fou l'hôpital

Justice Un homme souffrant de graves troubles mentaux avait été dénoncé par le CHUV pour incendies et menaces à l’hôpital psychiatrique. Procès surréaliste mardi à Yverdon. Plus...

Un vaccin testé au CHUV était contaminé par une bactérie

Essai clinique L’hôpital se veut rassurant quant aux risques pour les 79 volontaires qui se sont vus administrer le traitement. Plus...

La pression pour remplir

Le CHUV s’est engagé contractuellement avec la société exploitante Revila Patientenhotel à remplir un pourcentage précis des chambres qui lui sont réservées dans le futur Hôtel des Patients: 60% minimum la première année puis 70%.

«Si nous n’atteignons pas ce chiffre, nous devrons payer le prix des chambres restées inoccupées», explique Philipp Müller, directeur administratif et financier du CHUV. Ce modèle de fonctionnement fera l’objet d’une réévaluation après trois ans.

La «clientèle» existe bel et bien. Le défi consiste à définir le profil des patients qui seront réorientés à l’hôtel et sensibiliser les différents services de l’hôpital afin que la sélection soit optimale.

«Nous sommes en train d’affiner tout cela pour savoir quelle est la patientèle qui pourra être dirigée ici, explique Philipp Müller. Il est aussi envisageable que les patients au bénéfice d’une assurance privée puissent bénéficier de services supplémentaires, par exemple une chambre de plus haut standing.»

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.