Les images prennent vie sur le sol de l’arène

Fête des VigneronsInnovation technologique impressionnante, le plancher LED – sans doute le plus grand du monde en extérieur – permet d’ajouter une dimension magique au spectacle

Vidéo: Romain Michaud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’arène vient de se vider des figurants qui répètent jusqu’à 22 heures. Daniele Finzi Pasca, metteur en scène de la Fête des Vignerons 2019, est visiblement éreinté. Malgré sa fatigue, un large sourire d’enfant se dessine sur son visage pendant que son regard paraît hypnotisé par l’écran LED qui tient lieu de scène principale au centre de l’arène. Là, dans l’obscurité, un immense oiseau de feu et d’or semble littéralement survoler la surface, tel un phénix surgi des entrailles de la terre ou le condor qui servait d’aéronef aux héros du dessin animé «Les mystérieuses cités d’or». «Che bello!» souffle le créateur, comme pour lui, ébahi par la beauté de l’image qu’il a pourtant déjà vue.

Comme pour Mylène Farmer

À l’heure où d’autres vont se coucher commencent les essais de ce plancher LED, certainement le plus grand du monde en extérieur, avec près de 800 m2 (voir infographie). «Nous n’avons pas connaissance d’un autre de dimensions aussi importantes en open air», précise Roberto Vitalini, concepteur vidéo de la Fête des Vignerons. C’est lui qui donne vie aux 13 millions de pixels qui se déploient au sol. Quatre écrans LED (de 150 m2) sont également montés sur les quatre scènes supérieures, «semblables à ceux utilisés ces derniers jours à l’Arena de Paris pour les concerts de Mylène Farmer.»

Les images du «LED floor» – comme le nomment les professionnels – sont proprement impressionnantes, non seulement pour la troisième dimension qui surgit par moments, mais aussi par la beauté et l’effet de réel bluffant de certains tableaux. Ainsi du visage affecté de saint Martin partageant son manteau, sur un sol soudain mué en mosaïque religieuse géante. «C’est l’artiste qui est doué: nous nous sommes contentés de photographier un véritable vitrail au temple Saint-Martin puis de traiter l’image pour qu’elle rende cette impression de verre travaillé, explique Roberto Vitalini. Notre métier n’est pas de mettre en scène une véritable rose, mais de rendre une rose artificielle plus belle que la réelle et de faire surgir des émotions encore plus fortes que si elle était authentique!»

À voir des mouvements fluides et liquides, la surface paraît tout à coup inondée comme le serait la place Saint-Marc, à Venise. Roberto Vitalini adorerait qu’une réelle pellicule d’eau recouvre le sol: «Un peu mouillé, le LED floor se transforme en miroir qui reflète encore mieux les images et la lumière. C’est le top pour moi, mais pas pour le spectacle», sourit-il.

Cliquer sur l'infographie pour agrandir

Attention, en effet: ce plancher issu d’une technologie de pointe n’aime pas trop la pluie. Pas d’inquiétude néanmoins: en plus des 3132 panneaux (de 50×50 cm) posés au sol pour constituer le plancher LED, 500 plaques de secours permettent de réparer et de remplacer au fur et à mesure les éléments qui viendraient à souffrir des intempéries ou d’autres contraintes physiques – comme le passage des chevaux. Le coût de ce petit bijou, non acheté mais en location? Il sera tenu secret.

Le défi du plein jour

Au gré de la vingtaine de tableaux qui constituent le spectacle, les images défilent, tantôt fixes, tantôt animées. Ainsi vogue un bateau en papier plié avec… un article de «24 heures» annonçant l’inscription de la Fête des Vignerons à l’Unesco! Un chemin de pavés se dessine à la façon d’un végétal qui pousserait à très grande vitesse: un parcours pour les tracassets, véhicules emblématiques des vignes de Lavaux. La devise de la Confrérie des Vignerons, Ora et Labora, se devait d’apparaître, car aucun détail n’est laissé au hasard. «Pour le sens des vagues, par exemple, nous les avions initialement pensées dans une direction mais l’avons modifiée pour qu’elles soient virtuellement liées au lac, raconte le concepteur vidéo. Tout va être retravaillé. Depuis la régie, certaines images fonctionnent très bien, mais il faut les réajuster pour qu’elles collent également avec les figurants et avec le jour.»

«En pleine journée, l’écran LED est poussé au 100% de ses capacités, alors que de nuit l’effet recherché est atteint à 30% déjà», souligne Daniele Finzi Pasca. «Il est difficile de contraster la puissance du soleil et de réagir tout le temps aux différences de luminosité, explique Roberto Vitalini. La nuit, mon job est plus relax. Le jour, ce sont les figures géométriques et vectorielles qui fonctionnement le mieux.»

Les créateurs apprivoisent graduellement les inconnues. «Nous n’étions pas sûrs que les chevaux accepteraient de marcher sur le LED floor allumé, car les animaux n’aiment pas les images en mouvement. Nous les avons fait défiler d’abord sans rien. Ensuite, leurs dresseurs ont proposé de projeter des pavés pour les mettre à l’aise. Ainsi, nous les habituons petit à petit», raconte Roberto Vitalini.

Qui se réjouit surtout «des moments surréalistes, de voir marcher les figurants sur ce grand plateau de lumière, avec des explosions de couleurs sur 800 m2».

Créé: 18.06.2019, 06h51

Articles en relation

Le Tribunal cantonal dit oui aux horaires prolongés

Vevey La Ville obtient gain de cause sur une fermeture à 20 h jusqu’à la fin de la Fête des Vignerons. La gauche fulmine. Un recours au TF est très improbable. Plus...

L’ancien patron de Cinétoile emmène dans la cave

Vin Jean-Claude Steiner profite de sa retraite pour alimenter un site sur les petits vignerons, et organiser des visites. Plus...

Des restaurateurs de Vevey ont pu exprimer leur mal-être

Fête des Vignerons Fâchés par l’ouverture de terrasses au sud des arènes, des patrons ont été reçus par les autorités. Qui se feront leur porte-parole auprès de la Confrérie. Plus...

Des trésors de la Fête des Vignerons à portée de tous

Vevey-Lausanne Une somme de 1100 documents sera numérisée pour donner à voir un patrimoine trop cantonné aux salles d’archives. Plus...

Les Veveysans invités aux répétitions dans l'arène

Fête des Vignerons Pour compenser les nuisances des préparatifs, une élue demandait bien plus: un billet gratuit par habitant. «Trop coûteux» pour la Confrérie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.