«L'initiative contre le mitage facilitera la tâche des villages»

Environnement Le comité vaudois pour l’initiative «Stop mitage» estime que la législation vaudoise, récente, ne suffit pas.

Pour la gauche et les associations écologistes, la législation vaudoise «freine» le mitage du territoire, au lieu de le stopper.

Pour la gauche et les associations écologistes, la législation vaudoise «freine» le mitage du territoire, au lieu de le stopper. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans le canton de Vaud, 169 villes et villages ont trop de terrains constructibles. Et doivent donc trouver des zones à rendre à la nature et à l’agriculture. Pour leur simplifier la tâche, il existe une solution: accepter l’initiative fédérale «Stop mitage», en votation populaire le 10 février. C’est l’avis du comité vaudois de soutien à l’initiative, qui a présenté ses arguments lundi aux médias.

«Un outil simple et efficace»

Ce groupe réunit les jeunes Verts et les Verts, ainsi que les deux partis d’extrême gauche SolidaritéS et POP, et les associations écologistes Pro Natura et l’ATE (Association transports et environnement).

Le sujet du mitage et de l’aménagement est sensible dans le canton de Vaud, depuis que le peuple suisse a accepté la loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT) en 2013. Le Canton s’est alors trouvé dans une période de moratoire: plus aucun transfert de terrain de zone agricole à zone constructible n’était autorisé sans une compensation sur un autre terrain. Entre-temps, le Canton a révisé sa loi sur l’aménagement du territoire (LATC) et son plan directeur.

«Cette loi cantonale vise à freiner le mitage, en prévoyant une révision des plans tous les 15 ans. Elle n’est donc pas suffisante et ne répond pas à l’urgence de la situation», estime Alberto Mocchi, le président des Verts vaudois. «L’initiative «Stop mitage», au contraire, l’arrête complètement. La loi cantonale est un outil complexe à gérer pour les communes. Alors que l’initiative est un outil simple et efficace.»

«Il y a trop de micmac aujourd’hui»

La justice a donné tort aux autorités communales et cantonales sur certains projets emblématiques ces dernières années: l’extension de l’usine Hilcona à Orbe en 2016 et la création d’une zone d’habitation à côté du futur hôpital à Rennaz dernièrement. «Comme ces décisions de justice, l’initiative confirme la valeur et la rareté du sol», estime Michel Bongard, secrétaire général de Pro Natura Vaud. «Pour Rennaz, la justice a dit que ça ne joue pas de compenser des zones agricoles de plaine par des terrains rendus à l’agriculture en haut des montagnes. Il y a trop de micmac aujourd’hui. La situation est compliquée dans les petites communes, pour des municipaux pris entre différents intérêts, dans des villages où tout le monde se connaît.»

Franziska Meinherz, de SolidaritéS, abonde: «Avec le cadre légal actuel, à trois niveaux entre la Confédération, le Canton et la Commune, chacun d’eux définit une petite partie de la réglementation. L’initiative est plus simple.»

Si SolidaritéS, le POP et les Verts soutiennent l’initiative, le Parti socialiste vaudois n’a pris position ni pour ni contre. Il a décidé en décembre de laisser la liberté de vote. (24 heures)

Créé: 14.01.2019, 19h27

«La loi cantonale sur l’aménagement est complexe. L’initiative est simple et efficace»

Alberto Mocchi, président des Verts vaudois

«La situation est compliquée pour des municipaux pris entre différents intérêts»

Michel Bongard, secrétaire général de Pro Natura Vaud

Articles en relation

La justice douche les ambitions de croissance de Rennaz

Territoire En mettant le holà au projet de quartier des Cornettes, un tribunal avertit tout le canton. Plus...

Pour les opposants, la LAT suffit à stopper le mitage

Territoire Le comité romand composé de politiques et de professionnels de l’immobilier dénonce un texte excessif en vue de l'initiative sur le mitage le 10 février. Plus...

Sondage sur la votation populaire du 10 février 2019

Suisse Le peuple suisse doit s’exprimer, le 10 février 2019, sur l’initiative contre le mitage des Jeunes Verts. Savez-vous déjà comment vous allez voter? Participez au sondage de Tamedia! Plus...

L’initiative contre le mitage du territoire révèle un Röstigraben

Votation du 10 février Le premier sondage Tamedia donne l’initiative des Jeunes Verts gagnante. Mais le texte divise les deux côtés de la Sarine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.