L'initiative sur les soins dentaires rejetée dans les urnes

VotationL'initiative de la gauche pour le remboursement des soins dentaires a été rejetée par les Vaudois ce dimanche

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'initiative populaire de la gauche «pour le remboursement des soins dentaires» se solde par un échec dans les urnes.

Le refus est de 57,5%. Le «non» l'a emporté dans la majorité des petites communes. Yverdon-les-Bains, deuxième ville du canton, a dit non à 51,5%; PikMontreux l'a également refusé à 56,2%, et Morges à 57,2%.

Lausanne a dit oui à 55,2%: les résultats de la capitale, tombés à 13 h, ont fait remonter le «oui» de 39 à 43%. Mais pas assez pour inverser la tendance. Renens a accepté l'initiative à 55,1% tout comme Vevey à 53%.

A peine les résultats tombés, le ministre cantonal de la Santé, Pierre-Yves Maillard (PS) évoquait un résultat «conforme» à ce qu'il attendait depuis le début de la campagne.

Initiants amers

Les initiants du texte ne cachaient pas , en revanche, une certaine amertume: «Vingt-cinq ou trente ans de néolibéralisme ont forgé le chacun pour soi dans notre société. C'est pour ça que notre initiative paraît à contre-courant», déplore le député Jean-Michel Dolivo (SolidaritéS).

«Les mensonges de la droite (franchises, soins réduits...) vont continuer à empêcher les étudiants, malades, personnes âgées et famille d'aller soigner leur dents», tweete Romain Pilloud, vice-président du Parti Socialiste Montreux.

«Cette campagne s’est faite dans un climat difficile, avec d’importantes disparités financières et une attitude assez peu honnête en face de nous . Cela représente un véritable problème démocratique», réagit réagit Pierre Conscience (SolidaritéS), coordinateur de la campagne du comité d’initiative. Bernard Borel, pédiatre et ancien député POP «ne comprend pas que les dentistes, qui sont ceux qui soignent, ne peuvent accepter que les soins dentaires fassent partie de la santé en général. Cela s’explique parce que leurs intérêts étaient en jeu. Le corporatisme a été très fort.»

«On a entendu de nombreuses promesses de la part de nos adversaires pendant cette campagne, notamment qu’il fallait améliorer le système avec des aides ciblées, et non pas du saupoudrage comme le dit la droite. J’espère que celle-ci tiendra ses promesses», ajoute Brigitte Crottaz, diabétologue et conseillère nationale (PS).

Soulagement des opposants

Au stamm des opposants, dans les bureaux du Centre patronal, le soulagement était de mise. Avec 42% de oui, le rejet est net, mais il n'est pas massif. Bertrand Dubrez, président de la Société vaudoise des médecins- dentistes (SSO-VD) en prend acte: «On peut toujours espérer faire mieux, mais je retiens surtout le résultat final: les Vaudois n’ont pas retenu le dispositif d’assurance qu’on leur proposait. C’est une satisfaction. Nous sommes convaincu qu’il n’aurait pas répondu au problème de l’accès aux soins pour certains catégories de gens. Face à des initiants qui parlaient de soins gratuits, c’est difficile d’argumenter. Or, les soins ne sont jamais gratuits. »

Image écornée

L'image des dentistes ne sortira peut-être pas intacte de cette campagne de votation: «La profession a subi beaucoup de critiques et son image en sort sans doute écornée, observe Bertrand Dubrez. Nous ne le comprenons d’ailleurs pas très bien: nous avons lutté toutes ces dernières années pour améliorer la santé bucco-dentaire en partenariat avec l’Etat. Les résultats obtenus sont parmi les meilleures qu’on puisse espérer. L’agressivité manifestée à l’égard de la profession est en contradiction avec la satisfaction que manifeste la majorité des patients vaudois, satisfaction plus élevée que dans la plupart des autres pays européens.»

(24 heures)

Créé: 04.03.2018, 13h43

Articles en relation

La carie allemande se soigne à l'assurance

Votation Chez nos voisins, les soins pour les dents font partie du système de santé public. Ce qui n’empêche pas le recours aux assurances complémentaires ni au tourisme médical. Plus...

Les médecins se divisent pour trouver un remède au mal de dents des Vaudois

Santé Les deux camps avancent leurs propres arguments médicaux pour ou contre une assurance dentaire. Explications. Plus...

«Nous nous sommes endettés pour nos dents»

Santé bucco-dentaire De nombreux Vaudois renoncent au dentiste par peur de la facture. D’autres vont à l’étranger ou s’endettent, parfois pour plusieurs années. Témoignages. Plus...

Les enjeux de la votation sur les soins dentaires

Votations Les Vaudois votent ce dimanche sur l’initiative pour le remboursement des soins dentaires. Descriptif des enjeux Plus...

[Soins dentaires] La carte des résultats

Live Découvrez commune par commune les résultats vaudois sur les soins dentaires Plus...

Articles en relation

Les enjeux de la votation sur les soins dentaires

Votations Les Vaudois votent ce dimanche sur l’initiative pour le remboursement des soins dentaires. Descriptif des enjeux Plus...

La carie allemande se soigne à l'assurance

Votation Chez nos voisins, les soins pour les dents font partie du système de santé public. Ce qui n’empêche pas le recours aux assurances complémentaires ni au tourisme médical. Plus...

[VIDÉO] Débat mordant sur les soins dentaires

Votation A trois semaines de la votation, face-à-face entre Brigitte Crottaz (PS) et Bertrand Dubrez, le président des dentistes vaudois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...