Passer au contenu principal

«J’ai gambergé tout l’hiver, mais cette fois, le lait c’est fini»

Agriculteur à Poliez-Pittet, Patrick Gindroz gérait une des plus grandes fermes laitières vaudoises. Il a laissé tomber.

Producteur à Poliez-Pittet avec cent bêtes, Patrick Gindroz a décidé d’arrêter.
Producteur à Poliez-Pittet avec cent bêtes, Patrick Gindroz a décidé d’arrêter.
MARIUS AFFOLTER

«Ça fait quand même mal de se dire que tout ce matériel en parfait état de marche va devenir inutile.» Dans la salle de traite de la ferme du Gros-de-Vaud, un sentiment de nostalgie envahit soudain Patrick Gindroz. Il ne dure qu’un instant. L’agriculteur de Poliez-Pittet ne reviendra pas sur sa décision: pour lui, le lait, c’est fini.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.