Jacques Neirynck sera candidat au Conseil des Etats

Elections fédéralesLa commission électorale du PDC annonce un ticket Neirynck-Béglé pour la Chambre haute et parle d'une paix retrouvée.

Jacques Neirynck.

Jacques Neirynck. Image: Yvain Genevay

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Revirement au PDC vaudois. Par un discret communiqué arrivé mercredi matin, la formation a mis un terme au feuilleton politico-médiatique qui s’est déroulé ces six derniers mois. Ainsi, contrairement à toute attente, Jacques Neirynck, 84 ans en août, sera candidat au Conseil des Etats et au Conseil national, aux côtés de Claude Béglé. Le professeur honoraire, titulaire du siège PDC au National et député vaudois, fait mine de ne pas comprendre ce que cette annonce a de surprenant: «La discussion qui a eu lieu cet été au sein du PDC Vaud ne portait que sur le fait de savoir s’il fallait un ticket à deux pour le Conseil des Etats ou non.» Aujourd’hui, la chose est décidée et Jacques Neirynck se retrouvera avec celui contre qui il s’était publiquement fâché, Claude Béglé. L’élu balaie d’un revers de main tout malaise: «Je ne vois pas pourquoi j’aurais des problèmes à faire campagne aux côtés de Claude Béglé. Il n’y a pas eu de conflit.»

Gros titres

En juin dernier, pourtant, le PDC-Vaud faisait les gros titres après avoir évincé Jacques Neirynck de la course au National, lui préférant Claude Béglé. Le conseiller national avait dit publiquement être blessé et avait envisagé de rejoindre un autre parti du centre, le PBD ou Vaud Libre: «Je n’ai jamais fait de demande officielle», précise aujourd’hui Jacques Neirynck.

Président de la Commission électorale du parti, Michele Mossi lui accorde sa confiance: «J’ai de bons contacts avec Jacques Neirynck. Les questions de la presse aux autres formations sur son éventuelle adhésion ont donné l’impression qu’il en avait fait la requête.»

«Vous me demandez si je suis encore assez en forme? Eh bien, le suis-je assez pour publier des articles, pour écrire un livre chaque année? Il y a des gens qui ont le cerveau ramolli d’entrée de jeu. Ce n’est pas mon cas.»

Un nom parmi d’autres

Le nom de Claude Béglé, suivi de ceux de Jacqueline Bottlang-Pittet et de celui de Gérald Cretegny, ouvriront la liste pour le National. Celui du conseiller national sortant y figurera comme un nom parmi les 18 candidats de la liste. Michele Mossi fait valoir que le parti doit former la relève. Les chances de Jacques Neirynck d’être élu à la place de Claude Béglé demeurent, cependant.

Au moment de l’élection, le sortant aura 84 ans: «Vous me demandez si je suis encore assez en forme? Eh bien, le suis-je assez pour publier des articles, pour écrire un livre chaque année? Il y a des gens qui ont le cerveau ramolli d’entrée de jeu. Ce n’est pas mon cas.»

«Mes chances sont réelles»

Claude Béglé, qui aura quant à lui 66 ans en décembre, n’a pour l’heure pas eu de succès électoral. En 2011 et 2012, il s’est présenté successivement aux Chambres nationales, puis au Conseil d’Etat. Ses scores ont toutefois été proches de ceux de Jacques Neirynck, à 2000 voix près. Quelles sont aujourd’hui ses chances de l’emporter? «Aujourd’hui, elles sont réelles pour le National; mais je ne me fais pas d’illusion pour les Etats.» L’ancien patron de La Poste se dit confiant en vue de concourir aux côtés de Jacques Neirynck: «Si je me base sur nos conversations avec Jacques, je peux dire qu’il y a accord sur la manière de mener la campagne.»

Créé: 28.01.2015, 15h15

Commentaire

Après le clash, le déni

La section vaudoise du Parti démocrate-chrétien peut être reconnaissante à Michele Mossi, président de la Commission électorale créée cet automne, d’être parvenu à réconcilier ses deux candidats, Jacques Neirynck et Claude Béglé, qui se sont déchirés publiquement. Désormais, à la faveur d’apparentements avec d’autres formations du centre, le petit frère de la politique cantonale a une chance de conserver son siège.

Il faudra cependant une bonne dose de professionnalisme aux deux poulains, si l’on ose dire, pour que leur campagne ne reprenne pas la tournure chaotique de ces derniers mois, où le PDC a semblé partir à la dérive. La scène fut peu élégante. Il faut se rappeler que, en juin dernier, le comité annonçait avoir choisi Claude Béglé pour sa liste et s’apprêtait à prendre congé de Jacques Neirynck. Ce dernier avait alors crié à la trahison et provoqué un clash, semant
la confusion.

Aujourd’hui, les acteurs de ce drame semblent avoir tout oublié. Soit. S’ils ne veulent pas se faire rattraper par leur inimitié passée, les candidats vont devoir lisser leurs différences, car l’ancien patron de La Poste est plus à droite que son colistier. Cela profiterait au PDC qui doit retrouver sa cohésion. Pour l’heure, il n’en prend pas le chemin. En versant dans le déni et en faisant porter le chapeau à la presse, il donne l’impression de ne pas encore savoir où il va.

Lise Bourgeois

Articles en relation

Le PDC vaudois confirme son divorce avec Jacques Neirynck

Crise interne Le parti déplore les déclarations «fausses et inacceptables» de son conseiller national et soutient son co-président Claude Béglé. Plus...

Le Parti bourgeois démocratique éconduit Jacques Neirynck

Elections fédérales 2015 En vue des élections fédérales de 2015, le conseiller national du PDC vaudois ne figurera pas sur la liste du PBD. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...