Passer au contenu principal

Dolivo repart au combat pour le Conseil d’État

Ensemble à Gauche lance sa campagne pour le siège que laissera Pierre-Yves Maillard. Une «lutte» qui se fait sans l’allié POP.

Jean-Michel Dolivo croit se souvenir que c’est la 3e fois qu’il se présente au Conseil d’État. JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Jean-Michel Dolivo croit se souvenir que c’est la 3e fois qu’il se présente au Conseil d’État. JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Keystone

La gauche radicale se lance dans la course au Conseil d’État. Elle a choisi le député solidaritéS Jean-Michel Dolivo, 67 ans, pour tenter de ravir le siège socialiste que Pierre-Yves Maillard laissera vacant ce printemps.

Et le ton choisi est pour le moins ferme. «Cette candidature a pour objectif de proposer aux habitants de ce canton une alternative réellement à gauche, c’est-à-dire des propositions qui marquent une rupture avec une politique néolibérale, saupoudrée de quelques mesures sociales, avec parfois le label frelaté du développement durable, une politique menée aujourd’hui par la coalition PLR-PSV, incarnée par le couple Brouillard et Malice», a déclaré Jean-Michel Dolivo en conférence de presse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.