Passer au contenu principal

Trop de jeunes Vaudois restent sur le carreau

Alors que la Suisse vise 95% de diplômés à l’âge de 25 ans, le taux cantonal plafonne à 84,8%, en queue de classement. Le remède choisi: valoriser la formation professionnelle.

A l'Ecole de la transition, l’enseignant Nicolas Moullet (au centre) lors d’un cours de coaching en recherche d’apprentissage.
A l'Ecole de la transition, l’enseignant Nicolas Moullet (au centre) lors d’un cours de coaching en recherche d’apprentissage.
PHILIPPE MAEDER

Rupture d’apprentissage, abandon du gymnase, études interrompues. L’Office fédéral de la statistique (OFS) a publié récemment une étude sur le parcours des jeunes de moins de 25 ans, en mesurant la proportion de ceux qui ont un diplôme en poche.

Les résultats de la Suisse alémanique sont brillants. Dans presque tous les cantons, les jeunes adultes «certifiés» pointent à plus de 90%, avec une moyenne suisse à 90,9%. Le meilleur résultat est obtenu par Appenzell Rhodes-Intérieures (98,6%). Moins glorieux, les Vaudois figurent à l’avant-dernière place de ce classement (84,8%), juste devant Genève (83,1%). Autrement dit, 15% de nos jeunes se retrouvent sans diplôme en poche. Alors que la Conférence des cantons vise 95% de diplômés.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.