Les jeunesses ont sacré le roi des rôtis

Savigny2019Un savoureux championnat suisse de rôti de porc à la broche était organisé au 100e des Jeunesses campagnardes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a là une moissonneuse-batteuse miniature dont le peigne fait office de foyer. Souvent, des vélos entraînent le mécanisme de la broche. Plus loin, des bricoleurs ont transformé une ancienne roue de vélo en roue à aube qui entraîne la cuisson du rôti quand des anciens comptent sur un mécanisme d’horloge qui sonne lorsqu’il est nécessaire de le remonter.

À l’endroit prévu pour les courses du 100 mètres, les jeunesses campagnardes vaudoises se sont mesurées à un nouveau sport, samedi à Savigny. Les organisateurs de la fête du 100e de la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes (FVJC) organisaient le premier championnat suisse de rôti de porc à la broche.

«On cherchait à organiser une animation pour le camping, qui est un endroit toujours important lors des fêtes de la «Fédé». Comme les Jeunesses y préparent souvent le rôti de porc à la broche, on a décidé de mettre cela en avant», sourit Marc-Étienne Caillat, ancien de la Jeunesse de Savigny, responsable du camping de la fête et organisateur du concours. Un défi qui a fait le plein, malgré une finance d’inscription à payer et aucun matériel fourni. Les 30 places mises à disposition ont été prises d’assaut par jeunes et moins jeunes, si bien que les organisateurs ont été contraints de bloquer les inscriptions.

En effet, après les deux heures et demie de cuisson accordées à chaque équipe, un jury d’une dizaine de professionnels et amateurs devait juger la présentation des assiettes concoctées, l’originalité de la broche, la viande, les accompagnements et la sauce. «Je veux que ce soit gourmand et convivial. Qu’on sente de l’amour dans les assiettes, car le rôti de porc à la broche est synonyme d’un bon moment à partager entre amis», commente Philippe Ligron, historien de la gastronomie et animateur RTS, tout en dégustant une première assiette.

Un peu plus loin, Élodie Jacot-Manesse, sacrée «cuisinier d’or suisse» en 2017, est la présidente du jury. Elle est venue avec sa patronne, Stéphanie Giovannini, de l’Hôtel de Ville de Crissier. «On regarde particulièrement la cuisson du rôti, l’assaisonnement et les goûts. Et aussi que la présentation de l’assiette soit soignée», glissent les deux femmes dans la précipitation. Car, les équipages ayant lancé leur broche toutes les cinq minutes, le char de dégustation du jury avance d’équipe en équipe au même rythme. «Il n’en reste plus que 23. Il faudra dire aux Samaritains qu’ils viennent nous récupérer au bout de la piste des 100 mètres», rigole Pierre-André Dufey, boucher de campagne de la région.

Variantes gourmandes

Le concours a été pris d’assaut, tant par des représentants des sociétés de jeunesse que par des anciens. «On vient de Palézieux et, comme on connaît bien Marco Caillat, on voulait être de la partie», commente Tobias Hockenjos, 25 ans et président de la Jeunesse du village, tout en surveillant sa broche entraînée par un moteur d’essuie-glace. Mais les voisins espèrent surtout se distinguer par leur rôti, fourré à la chair de veau et aux légumes. Plus loin, alors que des brochettes de légumes ou une ratatouille cuisent en attendant l’arrivée du jury, l’équipe Bidochepassion propose un rôti piqué au rhum arrangé et mariné dans la moutarde et l’ananas. À Chavannes-le-Chêne, on a misé sur les produits locaux. «Notre cochon a grandi six mois à Rovray avant d’être transformé au village. Il est accompagné de quinoa de la région et d’une sauce au bleu de Pomy», présente un candidat au jury.

Voyant toute cette effervescence, Jean-Daniel Cochard, 55 ans, commence un peu à stresser. Avec ses complices de l’organisation de la Cantonale FVJC 1988 à Bretigny, il sera l’un des derniers à présenter le fruit de son travail, avec sa broche entraînée par un moteur d’horloge mécanique. «Depuis qu’on a organisé cette fête, on est toujours restés dans le circuit, allant facilement travailler bénévolement pour les organisateurs. Cette idée de concours de broche nous a plu. Et ces jours on est un peu dans la nostalgie, puisqu’on vient de finir un tour en boguet avec la même équipe.»

Un entrain qui n’a finalement pas porté ses fruits. Le premier titre national est revenu au Club d’or rôti, une équipe d’amis d’Onnens et de Bonvillars, avec leur broche entraînée à l’eau par une roue de vélo. «Quand on a vu ce concours, on s’est enflammés et on a tout bricolé maison avec du matériel de récupération», présentait Gaël Dupuis, 25 ans. À la clé, les champions ont empoché un toupin géant forgé par Marc-Étienne Caillat en personne!

Créé: 14.07.2019, 19h14

Articles en relation

Trois générations dissèquent les clichés qui collent aux Jeunesses

Savigny2019 Place des femmes, alcool, organisateurs carriéristes… Dans le cadre du centenaire de la FVJC, des fédérés de 23 à 94 ans donnent leur point de vue. Plus...

Pour son centenaire, la «Fédé» s’offre un musée éphémère

Savigny2019 Une exposition retrace le siècle d’histoire de la FVJC. Présentation avec Maryline Clément, sa conceptrice. Plus...

Le 100e des Jeunesses sera aussi la fête de la démesure

Savigny À un mois de l’ouverture des festivités, les organisateurs ont levé le voile sur le site de la plaine du Grémaudet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.