Johann Schneider-Ammann a brunché à Bussy-Chardonney

Fête nationaleLe président de la Confédération s'est arrêté deux heures à la ferme de la famille Cretegny.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est en bras de chemise et sans cravate que Johann Schneider-Ammann est arrivé ce lundi matin à Bussy-Chardonney, au-dessus de Morges, accompagné de son huissier et de sa porte-parole. Accueilli par le groupe de cors des Alpes de Yens, le président de la Confédération a commencé par visiter la ferme «Aux saveurs d'autrefois», exploitée par la famille Cretegny.

Syndique de son village et députée PLR au Grand-Conseil, Laurence Cretegny a profité de cette visite de l'exploitation avec le ministre en charge de l'Office fédéral de l'agriculture pour soulever plusieurs problématiques qui touchent durement la profession, comme la reconnaissance de l'agritourisme, la défense de l'huile de colza, la fiscalité agricole ou l'école à la ferme. Le Conseiller d'Etat vaudois Philippe Leuba, présent parmi les invités, a lui-même relevé la brutalité de l'imposition sur les terrains et les bâtiments agricoles.

«Une entreprise familiale exemplaire»

Le président s'est dit très impressionné par la diversité des activités développées par les exploitants. «Vous êtes une entreprise familiale exemplaire. Félicitations», a-t-il déclaré. Puis, dans son allocution, Schneider-Ammann a dit qu'il était sensible aux préoccupations des agriculteurs et que le Conseil fédéral était à la recherche de solutions, notamment pour trouver un équilibre entre les intérêts de l'industrie et ceux de l'agriculture. C'est dans ce sens qu'il prépare un accord avec la Malaisie, un grand marché pour les industriels suisses, mais un pays exportateur d'huile de palme.

Entouré du directeur de l'Union suisse des paysans Jacques Bourgeois, du président de Prométerre Claude Baehler, et du sous-directeur de l'OFAG , Dominique Kohli, le président a dégusté les spécialités de la ferme en toute décontraction et en toute tranquillité. C'est aussi avec beaucoup de flexibilité qu'il a été d'accord d'être pris en photo avec des invités et le staff du jour. Présent mais discret, le service d'ordre a passé une matinée très calme.

Créé: 01.08.2016, 21h51

Didier Burkhalter et Guy Parmelin

Invité d’honneur à Vallorbe, le conseiller fédéral Didier Burkhalter a fait un discours brillant. En s’appuyant sur les symboles de l’eau, du feu et du fer, qui caractérisent la région, le chef du Département des affaires étrangères a rappelé que «l’eau de l’Orbe qui quitte ces rivages paisibles découvre un monde bien agité». Et de poursuivre en affirmant que la Suisse peut jouer un rôle particulier pour adoucir le feu en s’engageant en faveur de la paix, de la démocratie, du développement durable et de la lutte contre la pauvreté.

En avant-première des concerts de Bastian Baker et de Stephan Eicher, le conseiller fédéral Guy Parmelin était sur la scène du festival Rock Oz’Arènes à Avenches pour prononcer son discours du 1er Août. Ce contexte ne l’a pas empêché d’aborder des thèmes très sérieux comme les mythes fondateurs, «qui permettent de célébrer l’esprit de résistance et d’indépendance de nos pères…» et surtout le lien entre la sécurité et la liberté. «La liberté est l’essence même de notre identité (…). Sans la sécurité, la liberté ne serait qu’un mot.»

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...