«Les JOJ de 2020 seront notre cheval de bataille»

Promotion économiqueDirecteur général de Retraites Populaires, Philippe Doffey fait le bilan de ses années de président d’Economie Région Lausanne.

Lausanne, le 03 mars 2016. Philippe DOFFEY, directeur general Retraites Populaires.

Lausanne, le 03 mars 2016. Philippe DOFFEY, directeur general Retraites Populaires. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A l’occasion de l’assemblée générale annuelle d’Economie Lausanne Région (ERL), jeudi dernier, Philippe Doffey a cédé son fauteuil de président à Christophe Paris, patron de la PME familiale Valentine SA, spécialisée dans la fabrication, à Romanel-sur-Morges, de cuiseurs à pâtes et de friteuses.

Au cours de ses deux mandats de deux ans, l’homme qui dirige Retraites Populaires depuis 2013 aura conduit la mue stratégique d’une Société industrielle et commerciale de Lausanne et environs (SIC) née en 1859 - quand la Ville comptait 18 000 habitants! - en une association économique vouée à la région dans son ensemble et dont les efforts portent sur le long terme. «Cela nous a permis de redéfinir notre mission, notamment par rapport à la Société coopérative des commerçants lausannois (ACL), en nous concentrant sur le soutien aux grands projets, qui représentent des enjeux économiques majeurs, précise Philippe Doffey. Nous avons ainsi assuré la gestion de la campagne contre l’initiative qui combattait le projet Métamorphose, nous avons soutenu activement les projets du PALM, l’initiative pour la suppression de la taxe sur les divertissements, l'initiative contre la mendicité par métier et, surtout, l’organisation, en 2020, des Jeux olympiques de la jeunesse.»

«Notre rôle est de servir de pont entre eux et les responsables politiques. Plus nous serons unis, plus nous serons écoutés»

C’est peu dire que Philippe Doffey fonde de grands espoirs dans l’opportunité que constitue pour Lausanne l’organisation des JOJ. «Pour défendre le projet, ERL, dont le but ultime est de contribuer à créer des conditions-cadres les plus favorables possibles aux acteurs économiques régionaux, a constitué un comité de soutien fort d’environ 2 000 entreprises, souligne le directeur général de Retraites Populaires. Nous sommes aujourd’hui persuadés que la mise sur pied des JOJ, qui seront notre cheval de bataille au cours des quatre prochaines années, servira de détonateur et permettra à la région d’améliorer la qualité de son accueil. Ce qui implique, bien évidemment, que l’on se préoccupe de la sécurité, de la propreté, de la présence des dealers, et l’on se penche également sur le problème de la mendicité.»

Pour y parvenir, Economie Région Lausanne, qui compte environ 1200 membres, mise sur sa capacité à fédérer les acteurs économiques afin qu’ils se connaissent mieux, s’apprécient et débattent. «Notre rôle est de servir de pont entre eux et les responsables politiques. Plus nous serons unis, plus nous serons écoutés», explique Philippe Doffey, qui caresse l’espoir de voir les multinationales présentes dans le Canton adhérer à l’association. «Nous avons déjà un représentant de Philip Morris qui siège au comité: je suis persuadé que d’autres vont suivre.»

Résolument optimiste

Les difficultés que traverse le commerce lausannois préoccupent également Philippe Doffey. «Il n’y a pas que le franc fort. Le commerce de détail est mis à mal par les ventes en ligne et la situation ne va pas s’améliorer, dit-il. C’est la raison pour laquelle je pense que ce sont les grands événements, à l’instar des JOJ, une fois encore, qui permettront aux villes de s’en sortir, en créant une dynamique d’attrait et de séduction.»

A l’heure de rendre son tablier de président d’ERL, le patron de Retraites Populaires se veut donc résolument optimiste: «Lausanne compte un nombre impressionnant de grands projets et elle n’a rien perdu de son aura: ce n’est certainement pas un hasard si Eataly, par exemple, une entreprise d’alimentation qui cartonne à New York, à Tokyo et ailleurs, a décidé d’installer au Flon sa première enseigne en Suisse.»

Créé: 04.03.2016, 11h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...