Il fait trop doux pour la piste de ski de fond

Lausanne 2020Les 9000 m³ de neige stockés depuis l’hiver dernier à la vallée de Joux en vue des JOJ fondent et pourraient ne pas suffire.

Dominique Rochat, responsable du site de la vallée de Joux pour les JOJ, marche sur la fragile piste de ski de fond qui fond à cause du redoux.

Dominique Rochat, responsable du site de la vallée de Joux pour les JOJ, marche sur la fragile piste de ski de fond qui fond à cause du redoux. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La préoccupation est palpable. À la vallée de Joux, on se met sérieusement à lorgner les nimbus. À faire les yeux doux au moindre cumulus. Car la neige fait défaut. Pire! Il fait même trop chaud pour envisager l’utilisation de canons à neige. «Je suis inquiet, concède Dominique Rochat, responsable du site de la vallée de Joux pour les JOJ. Nous sommes à 1000m d’altitude et cela fait trop de jours qu’il ne fait pas froid. Il y a même des nuits où il ne gèle pas.»

À un peu plus d’une semaine de la cérémonie d’ouverture de Lausanne 2020, on essaie pourtant de rester positif. «Heureusement, les épreuves que nous organisons se déroulent lors des derniers jours des Jeux (ndlr: du 18 au 22 janvier), poursuit Dominique Rochat. Cela nous laisse un peu de marge. En plus, nous avons besoin de moins de quantité de neige par rapport à d’autres sports.»

Loin d’être naïfs, les organisateurs combiers avaient pourtant anticipé une pareille situation de pénurie d’or blanc. Pour minimiser les risques, ils sont allés prendre conseil vers leurs voisins français de Prémanon. Ces derniers pratiquent depuis plusieurs années le snowfarming, technique permettant de cultiver de la neige. Il s’agit de stocker de la neige artificielle, en janvier ou en février, et de la conserver sous une couche isolante de 50 cm de copeaux de bois. Pourquoi faire cracher de la neige de canons et non de la poudreuse tombée du ciel? Parce qu’il y a dans les tas de neige naturelle des trous qui accélèrent le réchauffement et donc la fonte. Plus elle est compacte, moins la perte est importante.

La moitié du stock a fondu

Contrairement à Prémanon, le site des Grandes-Roches n’a pas opté pour la technique des copeaux, mais celles des bâches, en raison de la configuration des tas de neige amassés. «Les copeaux auraient glissé», assure Dominique Rochat. Ainsi, 8000 à 9000 m³ ont été stockés depuis l’hiver dernier. D’ordinaire, la perte n’excède pas 20%. Or, les Combiers ont constaté avec stupeur que plus de la moitié de leur tas avait fondu. «Sans doute à cause des bâches, à moins que ce ne soit en raison d’un été plus chaud que d’ordinaire», tente d’expliquer le responsable du site.

Le stock de neige artificielle de l’hiver dernier

Mais là n’est pas la seule mauvaise surprise. «Pour pouvoir travailler avec les tracteurs, il faut soit disposer la neige sur un sol dur, comme c’est le cas aux Tuffes (la montagne située sur la commune de Prémanon). Soit attendre que le sol soit gelé, pour une configuration sur du pâturage, comme chez nous à la Thomassette. Sinon, on laboure tout.»

Huit degrés mardi

La neige cultivée a donc été travaillée sur la piste au début du mois de décembre, lors d’une fenêtre météo favorable. Huit cents mètres de piste sont désormais enneigés sur une épaisseur d’environ 15 cm. Mais depuis de nombreux jours, la couche fond, en raison de la pluie et du redoux. Avec les 8 degrés attendus ce mardi à la vallée de Joux, les soucis ne sont pas près de s’estomper. Même les canons à neige n’y pourront rien si le froid ne vient pas sauver l’organisation.

«C’est notre plan B. Nous avons loué des canons l’année dernière déjà, pour apprendre à faire de la neige artificielle. Nous avons d’ailleurs testé ce dispositif, à l’occasion des épreuves préolympiques», rappelle Dominique Rochat.

Et le responsable des sites de la vallée de Joux de s’en remettre à la méthode Coué. «La situation actuelle n’est que le reflet de ce qui s’est passé les dernières années. Tout d’un coup, en début janvier, le froid arrive et ça repart. Comme je suis quelqu’un d’optimiste, j’espère que cela sera encore le cas cet hiver. De toute façon, on ne pourra rien y changer.»

Pas de plan de secours

Du côté de l’organisation générale des JOJ, aucun plan de secours n’est prévu en cas d’impossibilité de disputer les épreuves à la Thomassette. Et parler d’annulation est pour l’instant prématuré. Mais si tel était le cas, il faudrait juste faire preuve de philosophie et admettre que de nos jours, il est possible de renoncer à une épreuve d’extérieur pour raison climatique.

Créé: 30.12.2019, 19h39

Saint-Moritz prépare un plan B

Concernant les épreuves de bob, de skeleton et de patinage de vitesse, les organisateurs des JOJ ont opté pour la solution la plus écologique, en utilisant les installations naturelles et existantes de Saint-Moritz.

Sauf que la station grisonne n’est pas certaine de pouvoir accueillir la piste de patinage de vitesse. Pour la bonne raison que le lac de Saint-Moritz, où doivent se dérouler les épreuves des Jeux, n’est pas suffisamment gelé. «On ignore si la couche de glace aura les 25cm d’épaisseur requis, le 12 janvier, soit le premier jour de compétition», annonce Martin Berthod, président du comité d’organisation local, dans «Blick».

«Pour l’instant, la glace augmente», ajoute, avec un brin d’optimisme, le Bernois. Mais l’incertitude demeure, même si le lac se situe à 1822m d’altitude. Sur place, on recherche des alternatives, au cas où le redoux jouerait les trouble-fêtes. Deux solutions s’offrent aux organisateurs. La première est de construire un anneau gelé de 400m sur la terre ferme. L’autre est de déplacer l’épreuve de quelques centaines de mètres. Soit sur le lac de Staz, situé juste à côté du lac de Saint-Moritz. La glace y est actuellement plus épaisse.

Articles en relation

Bertschy croque «ses» Jeux olympiques de la jeunesse avec des pinceaux

Dessin Tous les vendredis, le dessinateur offre son regard sur l'événement sportif qui aura lieu du 9 au 22 janvier. Plus...

Six Vaudois vivront leur rêve de JOJ à domicile

Lausanne 2020 Swiss Olympic a dévoilé la liste des 112 athlètes qui participeront aux Jeux olympiques de la jeunesse. Réaction des sélectionnés. Plus...

Les produits dérivés des JOJ débarquent

Pignon sur rue Les boutiques dédiées aux Jeux de la jeunesse seront sur tous les sites olympiques. La première est ouverte au Flon. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...