Passer au contenu principal

Lausanne a allumé sa flamme olympique

Les Jeux de la Jeunesse ont célébré leur coup d’envoi ce jeudi à la Vaudoise aréna avec une cérémonie conçue comme une ode à l’éclosion des talents sportifs.

Une jeune patineuse de la délégation suisse a allumé la vasque où brûlera la flamme olympique jusqu'au 22 janvier.
Une jeune patineuse de la délégation suisse a allumé la vasque où brûlera la flamme olympique jusqu'au 22 janvier.
Keystone

La flamme olympique brille enfin de mille feux sur Lausanne. Ce jeudi soir, à la Vaudoise aréna de Malley, les Jeux de la jeunesse ont donné le coup d’envoi d’une grand-messe sportive résolument conçue «par les jeunes, pour les jeunes et avec les jeunes». Sur la glace de la toute nouvelle patinoire de Malley, près de 8000 spectateurs ont pu découvrir les délégations des 79 pays dont les athlètes s’affronteront sur les huit sites différents qui accueilleront les joutes jusqu’au 22 janvier.

----------

Lire aussi:Faites-vous plaisir, ces Jeux sont les vôtres

----------

Olympisme oblige, le protocole était au rendez-vous, avec le défilé des porte-drapeaux et les allocutions officielles, dont celle de Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO). La présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, est celle qui a eu l’honneur de déclarer officiellement ouverts ces 3es JOJ d’hiver de l’histoire. Mais le spectacle a aussi régalé les yeux, avec des artistes de cirque, des danseurs, des performeurs et bien sûr des athlètes, pour la plupart en devenir, puisque c’était bien cela qu’il s’agissait de célébrer.

Les danseurs de l'Ecole de cirque de Lausanne-Renens (AP)
Les danseurs de l'Ecole de cirque de Lausanne-Renens (AP)

Onirisme enfantin et énergie adolescente

Le spectacle a vu assez juste en proposant de conter l’éclosion des talents sportifs à travers une succession de tableaux. L’onirisme enfantin a ainsi alterné avec l’énergie adolescente, le tout au rythme de l’hymne pop des JOJ, «Start Now», chanté en français, allemand, italien et romanche, bien sûr. Pour se situer bien clairement en Suisse, deux jeunes chanteurs ont entonné l’hymne national depuis une télécabine et des cors des Alpes ont aussi été convoqués, mais pour faire résonner l’ode à la joie, hymne officiel européen.

Des performeurs ont participé au spectacle (AFP)
Des performeurs ont participé au spectacle (AFP)

Pour la poésie, on a misé sur l’apparition de Stéphane Lambiel, ancien champion du monde de patinage artistique, l’une des guest stars de la soirée. Pour figurer la transmission entre sportifs, il a été rejoint sur la glace par un jeune garçon qui rêve probablement de monter comme lui au firmament de la discipline.

Danse et poésie à l'honneur dans les tableaux (Keystone)
Danse et poésie à l'honneur dans les tableaux (Keystone)

Les talents bien de la région n’étaient pas en reste avec notamment les musiciens de la Haute École de Musique de Lausanne et de l’École de Jazz et de Musique Actuelle, ou encore avec les jeunes artistes de l’École de cirque de Lausanne-Renens, emmenés par Emi Vauthey. La désormais fameuse libellule de la Fête des Vignerons, également star de «La France a un incroyable talent», a joué encore une fois les filles de l’air pour le plus grand plaisir du public. Suspendue à des câbles, c’est elle qui a porté la flamme olympique sur les derniers mètres de son parcours, commencé en septembre dernier à Athènes, en Grèce. Comme de juste, c’est toutefois à une jeune athlète de la délégation suisse qu’est revenue l’honneur de mettre le feu à la vasque olympique.

Sur la place Centrale

Ceux qui n’ont pas obtenu leur billet pour assister à la cérémonie ont tout de même eu de quoi profiter un peu de l’ambiance festive qui accompagne le début officiel des Jeux olympiques de la jeunesse. Peu avant le début de la cérémonie, la place Centrale résonnait ainsi de percussions pour un spectacle mené par des jeunes en survêtements de sport et doudounes colorées. Danseurs et skateurs ont enchaîné les performances dans une scène aux allures de skate park, sous les yeux de spectateurs massés sur le Grand-Pont. Une manière de dire que la région lausannoise tout entière sera habitée par l’esprit olympique ces prochains jours.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.