Passer au contenu principal

Les skieurs mongols sont devenus les chouchous de la vallée de Joux

Objectif atteint pour les quatre descendants de Gengis Khan qualifiés pour les JOJ.

Pascal Gertsch va passer le témoin, mais il soutiendra encore ses skieurs.
Pascal Gertsch va passer le témoin, mais il soutiendra encore ses skieurs.
Odile Meylan

Le ministre des Sports de Mongolie pourra ériger une statue à Pascal Gertsch. Ce médecin vaudois a réussi son pari d’envoyer une équipe de ski de fond à Lausanne 2020. «Vous verrez, ils ne seront pas ridicules», avait-il clamé haut et fort, il y a trois ans, au moment de créer un ski-club Suisse-Mongolie et de présenter son idée d’envoyer des descendants de Gengis Khan aux JOJ. Un rêve qui s’est concrétisé ce week-end et qui a vu quatre jeunes (deux filles et deux garçons) de 15 à 17 ans disputer les épreuves sur la piste de la Thomassette. Et force est d’admettre qu’ils n’ont pas été ridicules.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.