Passer au contenu principal

Le joli coup de Bolle à la Sélection des vins vaudois

La cave morgienne remporte le Trophée Master et trois des dix catégories du concours organisé par l'OVV.

L’équipe Bolle avec Jean-François Crausaz, maître caviste, Blaise Hermann, directeur, Eric Barbay et Rémy Reymond, vignerons à Begnins et à Vufflens-le-Château. FLORIAN CELLA
L’équipe Bolle avec Jean-François Crausaz, maître caviste, Blaise Hermann, directeur, Eric Barbay et Rémy Reymond, vignerons à Begnins et à Vufflens-le-Château. FLORIAN CELLA
Florian Cella

C’est une première à la Sélection des vins vaudois, ce concours de dégustation des crus du canton. La même cave qui remporte trois des dix catégories (chasselas 2018, pinot noir et vin liquoreux) en même temps que le Trophée Master, qui récompense la meilleure note absolue. L’encaveur et négociant morgien Bolle l’a fait cette année et a donc vécu une belle cérémonie ce mercredi à l’École hôtelière de Lausanne, dont le directeur, Michel Rochat, est également le nouveau président de l’Office des vins vaudois.

Bolle, c’est une maison morgienne fondée en 1865 par Alphonse Bolle et qui appartient aujourd’hui au groupe Schenk. Côté vigneron, elle cultive 44 hectares, dont les vignes du château de Vufflens, le Domaine du Plessis dans le même village, et celui de Sarraux-Dessous, à Begnins. Parallèlement, elle est très active dans le négoce.

Chasselas de l’année

Cette année, donc, elle a remporté la mise en chasselas de l’année avec justement le Sarraux-Dessous tandis que son Château de Vufflens était 2e ex aequo avec la Cuvée du 81e de l’Union viticole de Cully. Côté rouge, c’est le même Sarraux-Dessous 2017 qui a obtenu la meilleure note en pinot noir, alors que les Larmes de Licorne 2016 ont donc eu la meilleure cotation du concours, et forcément celle des vins liquoreux. Pour ce dernier, l’œnologue Jean-François Crausaz utilise la cryoextraction sur un assemblage de doral, de pinot blanc et de pinot gris.

L’édition 2019 de ce concours a vu près de 300 producteurs présenter 941 vins au total (chiffre stable). Cent trente-deux d’entre eux ont obtenu une médaille d’or et 133 une médaille d’argent, soit en dessous des maximums préconisés par l’Union internationale des œnologues. Les dix catégories (lire encadré) permettent de distinguer une trentaine de vins placés sur le podium, qui étaient offerts à la dégustation mercredi. Le concours décerne également un prix au meilleur vin bio, en l’occurrence l’Affinité 2017, un assemblage rouge du Domaine de la Croix d’Yvan Parmelin, à Bursins.

Ce vendredi, c’est le Mondial du chasselas qui décernera ses trophées au château d’Aigle, au cours de la Fête du chasselas.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.