Passer au contenu principal

Après un accouchement difficile, jouez à Tetris!

Le célèbre jeu réduit les symptômes de stress post-traumatique causés par une césarienne en urgence, ont démontré des chercheurs du CHUV

La Maternité du CHUV.
La Maternité du CHUV.
PHILIPPE MAEDER _ A

Tetris prévient les symptômes de stress post-traumatique après un accouchement mettant en danger la vie de l’enfant, de la mère ou des deux. Des chercheurs du Département femme-mère-enfant du CHUV ont démontré que le fait de jouer au célèbre jeu vidéo de puzzle durant les six heures après l’accouchement pouvait diminuer ces symptômes (flash-back, cauchemars) chez des mères ayant subi une césarienne en urgence.

«Notre hypothèse était qu’après un accouchement traumatique, les mères auraient moins de souvenirs intrusifs si elles avaient, en salle de réveil, joué à Tetris qui est un jeu visuospatial exigeant, explique la Dre Antje Horsch, psychologue et responsable de recherche au Département femme-mère-enfant du CHUV. Nous avons prédit que la tâche cognitive pourrait empêcher les aspects intrusifs des souvenirs traumatiques de s’établir puisqu’elle est supposée perturber un processus mémoriel connu sous le nom de la consolidation de la mémoire.»

L’étude, menée en collaboration avec l’Institut Karolinska (Suède), Oxford et Cambridge (Angleterre), vient d’être publiée dans le journal Behaviour Research and Therapy. Cinquante-six femmes y ont participé. La moitié d’entre elles a joué à Tetris pendant quinze minutes durant les six heures suivant leur césarienne. Résultats: ces dernières présentent moins de souvenirs intrusifs de leur accouchement dans la première semaine suivant l’opération en comparaison avec l’autre moitié du panel. Il est moins probable de diagnostiquer chez elles un stress post-traumatique postnatal, ont conclu les chercheurs.

Environ 15% des parturientes subissent une césarienne en urgence. Même si l’enfant se porte bien, un tiers d’entre elles développent un stress post-traumatique durant le mois qui suit la naissance.

La période postnatale est à risque, psychiquement parlant (notre édition du 14 mars). La Dre Horsch milite pour le développement d’une intervention précoce visant à prévenir le stress post-traumatique après l’accouchement. «Ce trouble psychiatrique peut affecter négativement le lien d’attachement entre la mère et son bébé, augmenter le stress parental et compromettre le développement futur de l’enfant», alerte la spécialiste. Elle vient de recevoir une bourse du Fonds national suisse de la recherche scientifique pour investiguer les bénéfices à long terme de Tetris sur le tandem mère-enfant.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.