Passer au contenu principal

Le jour le plus chaud: près de 33 degrés en Valais

Les Suisses ont commencé le week-end de la Pentecôte avec des températures estivales. A Sion, le mercure a flirté avec les 33 degrés.

Les 32,9 degrés mesurés dans le Valais central représentent près de deux degrés de plus que vendredi, alors le jour le plus chaud de l'année. Et la série n'est pas finie.

Les météorologues prévoient que la situation ira crescendo au moins jusqu'à la fin du week-end prolongé. La barre des 32 degrés devrait être atteinte sur le Plateau lundi, voire celle des 35 dans le Valais central.

Revers de la médaille: des orages de chaleur locaux ne sont pas exclus en soirée, avertissent les instituts de météorologie sans toutefois lancer d'alerte.

Samedi, les Valaisans n'ont pas été seuls à profiter de températures bien supérieures à 30 degrés. MétéoSuisse a ainsi mesuré jusqu'à 31,8 à Bâle et à Coire. Le Valais excepté, il a fait en général un peu plus chaud en Suisse alémanique, autour de 30 degrés, qu'en Suisse romande et au Tessin, plutôt entre 26 et 28, a précisé à l'ats Thomas Jordi de MétéoSuisse.

Lacs encore frais

Avec cette subite chaleur, les habituelles envies de saison ont démangé plus d'un Helvète: glaces, bains de soleil et bien sûr baignade. Mais ceux qui préfèrent les eaux naturelles aux piscines publiques, chauffées elles mais chlorées, devaient être encore bien courageux.

Ainsi le lac Léman et celui de Neuchâtel, comme celui des Quatre-Cantons, n'affichent que 16 degrés, selon le site internet de l'Office suisse du tourisme. Les eaux des lacs de Zurich et de Morat, plus petits, sont déjà un peu moins froides, avec 18 ou 19 degrés.

Sans surprise, les rivières sont plus fraîches encore: à Berne, l'Aar est à 15 degrés et à Bâle le Rhin à 17.

Jusqu'à 13 km au Gothard

Malgré ce temps estival dans toute la Suisse, nombreux sont ceux qui ont pris le volant, en direction du Sud en particulier. Ainsi samedi matin vers 05h00 déjà, le trafic était bloqué devant l'entrée nord du Gothard. Et à 07h00, les véhicules se suivaient pare-chocs contre pare-chocs sur près de 13 km, portant l'attente à plus de deux heures, a indiqué à l'ats Jessica Ladanie de Viasuisse.

Plus tard dans la matinée, la file a un peu diminué pour se résorber complètement en fin d'après-midi. Dans la nuit de vendredi à samedi, les bouchons avaient duré jusqu'à minuit.

Suisse romande préservée

Les automobilistes qui ont opté pour un détour via l'A13 et le San Bernardino (GR) n'y ont guère gagné au change. Un bouchon a entravé la circulation entre Coire et San Bernardino dès samedi matin, le temps d'attente atteignait plus de 30 minutes, selon ViaSuisse. Là aussi, tout est rentré dans l'ordre l'après-midi, en attendant les retours lundi.

Ailleurs en Suisse alémanique, les axes de l'A1 et de l'A2 sur le Plateau, ont connu les problèmes récurrents, notamment à la suite d'accidents. A l'exception d'une surcharge de trafic à la douane de Bardonnex (GE), la Suisse romande a été relativement épargnée, y compris du côté de l'A9, en travaux après le tunnel de Glion (VD) en direction du Valais, où ViaSuisse n'a pas signalé de perturbations particulières.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.