«La Journée du digital a permis d’aborder les inquiétudes du public»

Digital DayPlus de 1000 personnes ont participé aux différentes discussions autour de la numérisation.

De son côté, le Café Saint-Pierre, à Lausanne, accueillera une table ronde sur la protection des données et sur la cyberhygiène.

De son côté, le Café Saint-Pierre, à Lausanne, accueillera une table ronde sur la protection des données et sur la cyberhygiène. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La 3e édition de la Journée du digital, qui se tenait mardi, proposait plus de 300 activités dans toute la Suisse. En grande nouveauté, les 18 «tell» – en référence au nom du héros national helvétique et au verbe anglais qui signifie «dire». Il s’agit d’ateliers de réflexion, gratuits et sur inscription, qui peuvent accueillir jusqu’à une centaine de personnes pour aborder, par groupe de 8-10, diverses thématiques autour de la numérisation. «Je n’ai pas encore tous les chiffres mais les premiers retours sont très positifs, se réjouit Sébastien Kulling, directeur romand de Digitalswitzerland. À Genève, ils étaient complets. Il y avait même une liste d’attente.»

Dans le canton de Vaud, l’affluence a été moins spectaculaire. Elle confirme cependant les prévisions des organisateurs. «Environ 300 personnes ont participé aux échanges sur la cybersécurité et sur les données personnelles à Yverdon, poursuit le directeur. À Lausanne, on a dénombré une soixantaine de participants au «tell» sur la mobilité du futur et près de 120 à celui des médias.» Digitalswitzerland estime que ces nouveaux ateliers ont réuni «plus de 1000 participants» dans tout le pays. Une infime partie des «270'000 visiteurs», au total, annoncés par la plateforme. Sans compter «les centaines de milliers de personnes» qui ont pu, notamment, suivre l’événement en live streaming.

Il n’empêche que l’organisation compte bien retenter l’expérience l’an prochain. «Le format de ces discussions, qui réunissent des experts et des personnes lambda, fonctionne bien, assure Sébastien Kulling. Il y a des inquiétudes et le dialogue créé à l’occasion de la Journée du digital permet de les aborder pour y répondre collectivement. Nous aimerions donc multiplier les «tell» en 2020.»

Digitalswitzerland travaille maintenant avec un consortium de scientifiques pour analyser les avis exprimés lors de ces discussions. Résultats en décembre.

Créé: 04.09.2019, 20h28

Articles en relation

La numérisation s’invite sur les tables des bistrots

Digital Day À l’occasion de la journée du digital, le public pourra exprimer ses craintes, ses doutes et ses espoirs lors d’événements gratuits. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.