Passer au contenu principal

Elle passe ses journées aux étages Covid-19

Maria Gerpe, collaboratrice du Service d’hygiène et propreté du CHUV, craint un peu le virus mais garde le moral.

Odile Meylan

Maria Gerpe fait partie des héroïnes de l’ombre. Depuis deux mois, cette femme de 48 ans nettoie les chambres des étages du CHUV réservées aux patients atteints du Covid-19. Chaque matin, la boule au ventre, elle quitte son logement du centre-ville de Lausanne pour rejoindre l’unité logée dans les étages supérieurs du bâtiment principal, et fait le trajet inverse le soir, éreintée physiquement, fatiguée moralement. Mais cette travailleuse originaire de Galice, au nord de l'Espagne, est solide. Elle aime son boulot et tient bien le coup. «C’est dur, mais j’assume», déclare-t-elle avec un léger accent hispanique, et en toute modestie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.