Passer au contenu principal

Le juge libère la procureure de toutes les accusations

Pour le Tribunal de Lausanne, la magistrate de Vevey Camilla Masson n’a pas cherché à menacer une ex-collaboratrice.

Camilla Masson (à droite), cheffe du ministère public de l’Est vaudois. La procureure, accompagnée par son avocate Aline Bonard au Tribunal de Lausanne, a été libérée des accusations portées par une ex-collaboratrice.
Camilla Masson (à droite), cheffe du ministère public de l’Est vaudois. La procureure, accompagnée par son avocate Aline Bonard au Tribunal de Lausanne, a été libérée des accusations portées par une ex-collaboratrice.
PATRICK MARTIN

Soulagée, mais encore sonnée. À la sortie du Tribunal de police de Lausanne, jeudi en fin d’après-midi, la procureure Camilla Masson, 47 ans, cheffe du ministère public de l’Est vaudois depuis 2015, s’est dite «satisfaite, à titre personnel et professionnel, de voir que la justice fonctionne». Elle venait d’être libérée des infractions de tentative de contrainte ou de menace à l’égard d’une ex-collaboratrice. Qui, elle, était en larmes et n’a pas souhaité s’exprimer sur un éventuel appel.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.