Passer au contenu principal

Jugée pour avoir percuté un piéton hors des clous

Le nombre de piétons accidentés a bondi en 2018. Le procès d’une prévenue qui niait toute faute s’est tenu à Lausanne.

Pierre allait prendre son bus à la Pontaise quand il a été renversé
Pierre allait prendre son bus à la Pontaise quand il a été renversé
Patrick Martin

«J’ai bien regardé. J’ai ralenti. Et soudain j’ai vu une silhouette. Je ne m’explique pas ce qui s’est passé, mais je n’ai pas commis de faute.» Vendredi dernier devant le Tribunal de police de l’arrondissement de Lausanne, Chantal*, infirmière en psychiatrie, n’en démord pas. Elle ne se sent coupable de rien. Elle est pourtant poursuivie pour lésions corporelles graves par négligence, pour avoir renversé un jeune homme dans les hauts de Lausanne il y a deux ans. Transféré en urgence au CHUV, il avait été plongé dans le coma artificiel pendant quatre jours. «Il a frôlé la mort», a martelé son avocat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.