Passer au contenu principal

La jungle des ambulances provoque des tensions

Le secteur du transport de patients réunit des acteurs publics et privés. Missions, horaires, tarifs, concurrence, les appels au changement sont quasi unanimes.

Olivier Cassard, l’un des patrons de STAR Ambulances à Epalinges, aligne sept ambulances pour les urgences, les missions non urgentes et les transferts.
Olivier Cassard, l’un des patrons de STAR Ambulances à Epalinges, aligne sept ambulances pour les urgences, les missions non urgentes et les transferts.
PATRICK MARTIN

«Cela nous pose problème: on se dit que tout ça commence à ressembler davantage à un marché qu’à une réponse à l’urgence.» Presque désabusés, ces mots sont pourtant ceux d’un jeune ambulancier vaudois, qui commence sa carrière dans le monde de l’urgence et des feux bleus. La situation qu’il décrit est celle d’un système vaudois complexe, qui compte 50'000 interventions par an.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.