Passer au contenu principal

La justice met au pas les djihadistes en liberté

Voyages quasi interdits ou obligation de travailler. Deux jugements du Tribunal cantonal montrent comment les extrémistes sont encadrés lorsqu’ils ne sont pas en prison.

Le groupe Etat islamique, en Syrie et en Irak, a exercé un fort attrait sur des jeunes vivant en Suisse. Quand ils ne sont pas en prison dans notre pays, ils font l'objet d'un suivi judiciaire.
Le groupe Etat islamique, en Syrie et en Irak, a exercé un fort attrait sur des jeunes vivant en Suisse. Quand ils ne sont pas en prison dans notre pays, ils font l'objet d'un suivi judiciaire.
Reuters

De retour de Syrie, sur le point de partir ou prêchant des idées islamistes favorables au mouvement Daech. Des hommes et des femmes radicalisés se retrouvent dans les filets de la justice suisse. Tous ne finissent pourtant pas en prison. Parce que la sanction prononcée est assortie du sursis ou que les conditions d’une détention provisoire ne sont pas réunies.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.