Kevin Grangier sans adversaire redoutable

Présidence de l'UDC VaudGabor Fonyodi, simple militant, se lance. Les députés renoncent. Dénouement lors du congrès de jeudi.

Kevin Grangier

Kevin Grangier Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Qui succédera à Jacques Nicolet à la tête de l’UDC Vaud? Passé le délai fixé, hier à midi, seules les deux candidatures de Kevin Grangier et de Gabor Fonyodi. L’ancien secrétaire général affronte un simple militant. Jusqu’à l’ouverture du congrès, jeudi soir à Palézieux, d’autres candidats peuvent surgir. Pour l’heure Kevin Grangier n’a donc pas d’adversaire redoutable.

Du groupe des 25 députés au Grand Conseil, une candidature allait-elle émerger? La question s’est posée dès l’annonce du départ de Jacques Nicolet, le 21 octobre. Le nom de Philippe Jobin était articulé. Chef du groupe, premier des viennent-ensuite au Conseil national, il pourrait remplacer Jean-Pierre Grin durant la législature. Battu lors de l’investiture pour le Conseil d’Etat, Philippe Jobin a déjà prouvé son appétit. Seulement voilà: il ne vise pas la présidence de l’UDC, a-t-il fait savoir. Il était hier injoignable.

«Ça serait bien d’avoir un député comme président, assure l’un d’entre eux encore aujourd’hui. La tête du parti serait ainsi connectée à la politique cantonale vaudoise, plus qu’à l’UDC Suisse». Allusion à Kevin Grangier, qui fut porte-parole adjoint de l’UDC Suisse et chef de nombreuses campagnes fédérales. Autres députés en vue, Jean-François Thuillard et Yvan Pahud renoncent aussi. Le premier, ex-vice-président cantonal, s’est classé juste derrière Jobin aux fédérales: «Certains rouspètent contre Kevin Grangier, mais personne ne se propose», remarque Thuillard. Quant à Pahud -fait rare à l’UDC- il vient d’entrer à l’exécutif d’un bourg (Ste-Croix): «Je me concentre sur ma fonction de municipal, je ne peux pas courir deux lièvres à la fois», se justifie-t-il.

Vice-présidente de l’UDC Vaud, Jennifer Badoux, 32 ans, s’est aussi dite intéressée à se lancer, mais pas contre un député. Puis elle a renoncé: «Je dois faire encore mes armes dans le parti, d’autres échéances se présenteront et j’ai un travail prenant», explique cette consultante dans le numérique. Comme on le voit, les papables ont des excuses.

Gabor Fonyodi, lui se pose en challenger de Kevin Grangier. Ses chances sont jugées maigres. Il s’est présenté à la présidence contre Jacques Nicolet il y a deux ans. Il avait obtenu un quart des suffrages. Puis il avait brigué une place sur le ticket pour le Conseil des Etats, en mai. Seul 1 délégué sur 6 lui avait voté pour lui. Il fut aussi écarté de la liste au National, alors qu’ils étaient 20 à briguer l’une des 19 places. Mais Gabor Fonyodi, informaticien retraité de 66 ans sans mandat politique, persévère: «Je peux rendre service au parti, je ne suis pas du sérail, ni du monde agricole, souligne-t-il. Je suis contre le copinage avec le PLR et je ne pense pas qu’il y a une urgence climatique, c’est quelque chose qui a été imposé par les médias».

Kevin Grangier reste donc pour l’instant le favori. Il a mené une campagne méthodique: candidature lancée par une interview dans ces colonnes le 25 octobre, lettre à toutes les sections et visites d’une dizaine. Aujourd’hui, sans surprise, les Jeunes UDC communiquent leur soutien à leur membre fondateur et président d’honneur. «Quel que soit le président, il doit faire de l’UDC le parti de la préférence nationale», assène Grangier.

Créé: 22.11.2019, 21h17

Articles en relation

«Je peux sortir l’UDC de la crise»

Vie des partis Kevin Grangier se lance dans la course à la présidence de l’UDC Vaud, alors que Jacques Nicolet vient tout juste d’annoncer son départ. Plus...

Jacques Nicolet lâche la présidence de l'UDC Vaud

Politique Le conseiller national réélu a fait part de sa décision durant le congrès de son parti, lundi soir. Plus...

Pacifiée, l’UDC reste peu conquérante

Prochain arrêt: Berne 7/7 Sous la présidence Nicolet, l’ordre est revenu au sein du parti, mais pas les succès électoraux. Le quatrième siège est fragilisé Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.